twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo : une stratégie nationale pour accélérer la transition numérique

lundi 2 avril 2018

La République du Congo vient de se doté d’une Stratégie nationale du développement de l’économie numérique 2018-022 susceptible de booster son économie numérique, pour ainsi suivre l’exemple des pays tels que l’Allemagne, pour l’industrialisation 4.0, Made in China pour la Chine, ou encore Smart Country pour le Singapour et Euro 2020 pour l’Union Européenne. L’Atelier de validation de cette stratégie nationale s’est tenu courant mars à l’auditorium de l’université Marien Ngouabi à Brazzaville. Le mot d’ouverture a été prononcé par le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, Léon Juste IBOMBO qui s’est appesanti sur le plan d’action adossé à la stratégie nationale qui, dit-il, représente une première impulsion pour faciliter et accélérer la transition du Congo vers le numérique.

Stratégie nationale de développement de l’économie numérique 2018-2022

C’est un document de plus d’une trentaine de pages relevant tous les aspects du développement du numérique en République du Congo : état des lieux du secteur du numérique au Congo ; Cadre juridique et institutionnel ; les Acteurs en présence ; le projet West Africa Câble System (WACS) ; le projet de couverture nationale en télécommunications (PCN) ; le projet Central African Backbone-Composante République du Congo (CAB) ; le développement des Services à valeur ajoutée ; le renforcement des capacités des ressources humaines ; les Applications et services pour les administrations ; le Pilier e-business, la Gouvernance de la stratégie nationale ; le Comité permanent de l’économie numérique et l’Agence de Sécurité des Systèmes d’information.

Pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale du développement de l’économie numérique 2018-022, le Congo se fait appuyer par des partenaires au développement comme le PNUD (Programme des Nations-Unies pour le développement) et la société chinoise Huwei qui ont renouvelés leurs engagements à accompagner le Congo.

L’engagement du PNUD

Le PNUD est l’une des organisations internationales engagées depuis plusieurs décennies dans la promotion des TIC considérées comme vecteur du développement. L’importance croissante du rôle des TIC comme moteur de développement socio-économique pour les économies périphériques, y compris celles Africaines, est devenue cruciale. L’utilisation des TIC peut stimuler le commerce, appuyer les systèmes d’éducation et de santé et renforcer a tous les niveaux les gouvernements dans leurs processus de développement à l’échelle globale. Ainsi, en 2016, le PNUD a appuyé le gouvernement de la République du Congo dans l’organisation des assises nationales de l’économie numérique, a l’issue desquelles plusieurs recommandations ont été formulées, entre autres, l’amélioration ou renforcement du cadre juridique et institutionnel pour assurer un environnement d’affaire attrayant et favorable au déploiement du numérique.

L’implication des partenaires privés

L’expérience de la Chine a été mise à contribution au travers la société Huawei pour soutenir la réussite de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique en République du Congo. Huawei exprime sa volonté de participer activement au développement de l’économie numérique au Congo en fournissant des services de consultation, planification, programmation et de réalisation appropriés dans le cadre de la stratégie nationale et en partageant ses réussites et expériences pratiques réalisées à travers le monde. Au cours de cet atelier, le représentant de la société Huawei a souligné l’intérêt des ressources humaines qui dit-il contribuera énormément à la réussite de cette stratégie. Huawei reste donc dans sa logique de former les jeunes Congolais dans le domaine des TIC à travers son programme « Seeds for the Future » pour transférer au maximum ses savoir-faire.

Pross-Ferdy

(Source : CIO Mag, 2 avril 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)