twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo : le projet « couverture nationale en télécommunications » bientôt achevé par Huawei

jeudi 3 juin 2021

Renforcer sa préparation numérique pour réussir sa transformation 2.0 est actuellement l’une des préoccupations majeures de nombreux pays d’Afrique. Pour le Congo qui déploie la fibre optique à l’échelle nationale depuis une quinzaine d’années, il est plus que temps d’en jouir.

Le président de la République du Congo, Denis Sassou-N’Guesso, s’est entretenu mardi 1er juin avec une délégation de la société Huawei conduite par le directeur Afrique, Terry He. Les échanges ont porté sur le développement des nouvelles technologies dans le pays, plus particulièrement sur la finalisation de la 3e phase du projet de couverture nationale en télécommunications (PCN). La société chinoise entamera bientôt les travaux qui clôtureront le projet initié pour moderniser le réseau national de télécommunications.

Selon Léon Juste Ibombo, le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, la finalisation de la 3e phase du PCN « va permettre à notre opérateur télécoms historique [Congo Telecom, Ndlr] de booster sa rentabilité, sa production, mais aussi de s’implanter durablement dans notre écosystème des télécommunications. […] on pourra connecter les ménages, les entreprises, mais aussi offrir la 4G ».

Le PCN, en cours durant la dernière décennie, a déjà vu ses deux premières phases achevées. Elles portaient respectivement sur la construction d’un réseau de fibre optique terrestre reliant les différents départements du pays puis le transport des données. La dernière phase, le « dernier kilomètre » qui doit être finalisé par Huawei, porte sur l’accès des populations au réseau de fibre optique. Au regard du regain d’intérêt des pays africains pour leur transformation numérique, suscitée par la crise mondiale de Covid-19, l’achèvement du PCN au Congo est très attendu.

L’achèvement de la 3e phase permettra « de rendre démocratiques les coûts de connexion des ménages à la fibre optique », a affirmé Léon Juste Ibombo. Elle contribuera à une amélioration de l’inclusion numérique et consolidera les bases du pays pour la quatrième révolution industrielle.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 3 juin 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)