twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo : le comité de pilotage du CAB se fixe un budget de 23,4 millions $ pour achever les chantiers TIC initiés en 2020

mercredi 24 mars 2021

La pandémie de coronavirus survenue en 2020 a fortement entravé la finalisation de différentes infrastructures télécoms sur lesquelles compte le Congo pour initier sa transformation numérique. Pour la nouvelle année, le pays compte rattraper le retard accusé.

Lors de sa première session de 2021, tenue mardi 23 mars à Brazzaville, le comité de pilotage congolais du projet Central Africa Backbone (CAB) a arrêté son budget à 13 milliards FCFA (23,4 millions USD) pour l’exercice 2021. L’argent servira à la poursuite de plusieurs chantiers, notamment l’achèvement des travaux de construction du réseau d’interconnexion en fibre optique Congo-Cameroun et Congo-RCA, puis la poursuite des études qui favoriseront la construction du centre de données national.

« En 2020, il était prévu de dépenser 15 milliards FCFA. Au regard de la situation sanitaire liée au coronavirus, on a revu nos dépenses à la baisse, 6 milliards FCFA. Avec le budget qui vient d’être adopté, on espère finaliser les travaux arrêtés », a indiqué Michel Ngakala, le coordonnateur du projet CAB, dont les propos ont été rapportés par adiac-congo.com.

Les chantiers TIC que le Congo veut achever en 2021 viendront renforcer la connectivité à haut débit que le pays se force à développer depuis de nombreuses années dans le cadre du projet CAB. En 2020, le pays a réussi à s’interconnecter par fibre optique au Gabon.

Léon Juste Ibombo, le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, estime qu’une fois ces différents chantiers achevés, « nous n’aurons plus besoin d’emprunter des routes numériques internationales pour collaborer entre Etats frères. Les échanges digitaux vont fortement augmenter. La fracture numérique entre nos zones frontalières sera réduite et les populations profiteront d’un accès plus aisé au monde numérique, plus performant et moins cher ».

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 24 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)