twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo : le chantier d’interconnexion par fibre optique Congo–Cameroun démarre en août 2020

mardi 7 juillet 2020

Les sites techniques et le tronçon pilote du réseau de fibre optique qui interconnectera le Congo et le Cameroun ont été évalués du 27 juin au 1er juillet 2020 par une mission de contrôle. Les bons résultats obtenus confirment le démarrage officiel de la construction du réseau en août prochain.

Les travaux de construction du tronçon de fibre optique qui reliera la République du Congo à celle du Cameroun devraient démarrer au mois d’août 2020. La phase pilote de ce chantier a fourni des résultats positifs. Elle a fait l’objet d’une évaluation du 27 juin au 1er juillet 2020, par une équipe de contrôle conduite par Michel Ngakala, coordonnateur par intérim du projet Central Africa Backbone (CAB).

D’après l’équipe de contrôle, les travaux de construction des six sites techniques et du tronçon pilote de deux kilomètres situé entre Ouesso et Mokeko, vont bon train. Les sites techniques de Ouesso, Paris et Biessi « sont déjà conçus à 95%. Donc les travaux sont presque terminés, il reste seulement les petits réglages au niveau de l’électricité et les équipements actifs pour l’interconnexion, avec le système solaire », a expliqué Boris Ngosso, l’un des contrôleurs, interrogé par le site d’informations alwihdainfo.com.

Dans les localités de Sembé, Souanké et Ntam, les sites techniques sont également presque achevés. C’est à Ntam (zone neutre située à la frontière entre le Congo et le Cameroun) que les travaux de construction du tronçon de fibre optique confié à China Communications Services International et Huawei seront officiellement lancés, en présence des ministres en charge des Télécommunications du Congo et du Cameroun.

Expliquant le bien-fondé de cette phase pilote qui a été évaluée, Michel Ngakala a déclaré qu’elle permet d’avoir « une idée nette sur comment sera posé le PEHD et la fibre de tout le réseau, donc de Ouesso jusqu’à Ntam ». Il a ajouté que le but de la mission de contrôle est de voir « les imperfections et de les corriger afin d’éviter les erreurs lorsque nous allons démarrer les travaux proprement dits du réseau ».

(Source : Agence Ecofin, 7 juillet 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)