twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo : la Banque mondiale débloque 100 millions $ pour soutenir l’économie numérique

jeudi 21 octobre 2021

En 2019, la République du Congo s’est dotée d’une stratégie nationale pour sa transformation numérique. Auprès de partenaires internationaux, le pays s’attèle cette année à rassembler les fonds nécessaires pour le lancement des différents chantiers en 2022.

La Banque mondiale va débloquer 100 millions $ pour soutenir la transformation numérique de la République du Congo. Léon Juste Ibombo (photo), le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, l’a dévoilé la semaine dernière sur son compte twitter. Il s’exprimait au terme d’une audience qu’il a accordée à une délégation de la Banque mondiale conduite par sa représentante résidente en République du Congo, Korotoumou Ouattara, le vendredi 15 octobre à Brazzaville.

Selon Samia Melhem, chargée de mission principale du département Transport and ICT Global Practice de la Banque mondiale, présente lors des échanges entre Léon Juste Ibombo et Korotoumou Ouattara, ce projet va « propulser l’économie numérique au Congo, réformer le cadre légal et réglementaire, investir dans les infrastructures pour une inclusion numérique ».

En ligne de mire de ce projet, il y a la modernisation de l’administration publique. Samia Melhem a indiqué que la transformation numérique ciblée va également « favoriser l’essor du e-business, l’utilisation des plateformes qui permettront aux jeunes de trouver des emplois ».

L’annonce de financement de la Banque mondiale au Congo pour la transformation numérique intervient quelques jours après celle de l’Union européenne intervenue le 6 octobre. Au terme de la rencontre avec le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, l’ambassadeur de l’Union européenne, Giacomo Durazzo, avait annoncé un financement de 15 millions d’euros.

La transformation numérique contribuera à « ériger le Congo en véritable société de l’information et du savoir », avait déclaré Guy Roland Tsimba, le directeur général du développement de l’économie numérique au sein du ministère des Télécoms, le 9 août 2019, lors de la présentation officielle de la stratégie nationale qui la pilote.

Muriel Edjo

(Source : Agence ecofin, 21 octobre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik