twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo : l’Arpce, l’Artf et l’Apec mutualisent leur expertise pour la mise en oeuvre du Hub de paiement digital

jeudi 24 septembre 2020

Le gouvernement du Congo avance dans la mise en œuvre du Hub de paiement digital. Le régulateur télécoms a signé le 22 septembre un accord qui définit le mode de gestion de cette infrastructure qui assurera le suivi de tous les paiements électroniques effectués dans le pays.

En 2019, le gouvernement congolais a décidé d’imposer une taxe de 1% sur les transactions électroniques effectuées dans le pays. Pour s’assurer qu’il percevra bel et bien la totalité des revenus attendus de cet impôt, il a créé le Hub de paiement digital dont la mise en œuvre a été confiée à l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce).

C’est dans le cadre de son rôle d’organe technique que l’Arpce, à travers son directeur général, Louis-Marc Sakala, a signé un accord à cet effet avec Robert Massamba-débat, le directeur général de l’Agence de régulation des transferts de fonds (Artf), et Narcisse Obiang-Ondo le président de l’Association professionnelle des établissements de crédit (Apec). Cet accord définit les conditions d’hébergement et de gestion des équipements du Hub de paiement digital au sein des établissements de crédit.

Le site adiac-congo.com indique que – lors de la rencontre à laquelle ont pris part Atali Mopaya, le conseiller du ministre des Finances et du Budget, et Calixte Tabangoli, le directeur général de la Banque postale du Congo – l’Arpce, l’Artf et l’Apec ont souligné que l’accord qui les lie est valable pour une durée d’un an et est renouvelable par tacite reconduction.

Le Hub de paiement digital interconnectera toutes les institutions financières du pays, notamment les banques, les établissements de micro finance, etc., contrôlera le flux des transactions électroniques effectuées dans le pays par transfert, prélèvement bancaire ou télérèglement. Il automatisera également la collecte de la commission, évitant à l’Etat de dépendre uniquement des déclarations des entreprises.

(Source : Agence Ecofin, 24 septembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)