twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo : dématérialisation du paiement des factures d’eau et d’électricité pour lutter contre la fraude fiscale

jeudi 9 mai 2019

Le sujet a fait l’objet d’une rencontre en avril 2019 à Brazzaville, entre la commission économie et Finance de l’Assemblée nationale, l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Électroniques (ARPCE), et les sociétés congolaises en charge des questions d’eau et d’électricité.

Cette rencontre a été présidée par l’honorable Maurice Mavougou, président de la commission économie finance de l’assemblée nationale ; elle avait pour but essentiel, la mise en œuvre des innovations apportées par la commission sur la loi des finances de l’exercice 2019. Il s’agit des dispositions fiscales relatives aux secteurs des communications électroniques, instaurant notamment le paiement des factures et taxes par voie électronique. Cette loi stipule que dès 2019, tous les paiements devraient être effectués via des moyens modernes en vue de lutter contre la fraude fiscale.

Elle vise aussi la sécurisation des ressources financières de l’Etat à travers une collecte efficace de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Elle permet également à l’Assemblée nationale de se faire une idée plus claire de l’assiette fiscale en vue d’une prévision plus efficiente des recettes.

Au Congo, les sociétés nationales en charge des questions d’eau et d’électricité font face à de nombreuses difficultés dans le recouvrement de leurs créances auprès des consommateurs. Ce qui entraine un manque à gagner pour l’Etat. Le règlement des factures d’eau, d’électricité ou encore le réabonnement aux chaines de télévision par télépaiement ou télérèglement est donc perçu comme un moyen efficace pour sécuriser l’assiette fiscale.

A cette fin, l’ARPCE, l’autorité congolaise de contrôle, de suivi et de régulation des secteurs des Postes et des Communications Électroniques, a été mandatée pour mettre à la disposition de la commission un fichier électronique contenant toutes les coordonnées des entreprises.

La dématérialisation du système de paiement des factures d’eau, d’électricité et de télévisions est un pilier du projet e-Gouvernement, qui ambitionne de promouvoir l’accès des populations aux TIC et services administratifs digitaux mais aussi de créer les conditions du renforcement des capacités de l’administration publique.

Pross – Ferdy

(Source : CIO Mag, 9 mai 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)