twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo : Le projet « Timbre électronique » entre dans sa dernière phase

mercredi 24 juin 2020

Au Congo, le projet « Timbre électronique » piloté par l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce) devrait entrer dans quelques jours, notamment dès le 1er juillet dans sa phase d’implémentation. De manière générale, il vise à permettre à l’Etat d’avoir une meilleure traçabilité sur le paiement de plusieurs taxes, notamment la TVA, le centime additionnel, la taxe audiovisuelle et bien d’autres. De ce fait, il sera davantage mis l’accent sur les paiements électroniques des services, qu’il s’agisse du téléphone, de l’eau, de l’électricité ou des abonnements TV.

« Nous demandons à tous les Congolais de privilégier le paiement de leurs factures par mobile money. Ainsi, ils ne seront plus obligés de se déplacer vers des agences. Ces derniers recevront après chaque paiement, un message certifié, émis par l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce) qui confirmera pour l’Etat que vous avez bel et bien payé votre facture », a expliqué le directeur général de l’Arpce, Louis–Marc Sakala, cité par journaldebrazza.com.

En ce qui concerne le calendrier d’implémentation du projet, on apprend du directeur général des impôts et des domaines, Ludovic Itoua la phase de production est fixée au 1er juillet 2020, qui représente la date de lancement officielle. Cependant, explique-t-il, « on devra prendre une marge de deux mois pour suivre son évolution avant son démarrage effectif en septembre 2020 ». Le Timbre électronique sera doté d’une valeur de 50 F Cfa, supporté entièrement par le consommateur final à chaque paiement de facture.

Rappelons que c’est au regard de son expertise dans le monitoring des flux du trafic des communications électroniques que l’Arpce a été chargée de la mise en œuvre de ce dispositif. D’une valeur de cinquante francs CFA, le timbre électronique sera entièrement supporté par le consommateur final, à chaque paiement des factures, conformément à la loi.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 24 juin 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)