twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo-Brazzaville : Internet mobile : De nouvelles dispositions tarifaires au pays

samedi 2 juin 2018

L’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce) a publié, sur son site internet, la décision n°048/ARPCE-DG/DAJI/DEM/2018 fixant les tarifs planchers de l’internet mobile et des appels voix des opérateurs dominants dans le secteur des communications électroniques.

La décision qui fait suite à l’audit tarifaire de l’année 2016 et à l’analyse des différents tarifs faite de janvier à mars derniers sera en vigueur, du 1er juin 2018 au 31 mai 2019. À cet effet, le prix plancher du mégaoctet de l’internet mobile (Data) est fixé à 4 FCFA TTC ; et celui d’une minute d’appel entre les opérateurs dominants est fixé à 25 FCFA TTC.

Selon l’Arpce, entre le 1er janvier et mars, le prix pondéré d’un mégaoctet data vendu par MTN a été de 3,12 FCFA et de 3,52 CFA pour Airtel. Ces prix, explique-t-on, sont inférieurs au coût de revient d’un mégaoctet de Data calculé par le simulateur IctnetSim lors de l’audit tarifaire de juillet 2016.

Par cette décision, le régulateur s’inscrit conformément aux dispositions de l’article 36 de la loi n°9-2009 du 25 novembre 2009, portant règlementation du secteur des communications électroniques. Cette loi stipule que l’Arpce examine, entre autres, « ... les possibles réaménagements dans les structures tarifaires de détails et d’interconnexion... et l’application des mesures qui s’imposent à même de favoriser le développement harmonieux du marché des communications électroniques ».

Aussi, le décret n°2015-242 du 4 février 2015, fixant les modalités d’encadrement des services de communications électroniques, dispose en son article 6 alinéa 2 que « l’encadrement des tarifs a pour objectif d’orienter les tarifs de services des opérateurs en situation de dominance vers leurs coûts et d’éliminer les subventions croisées entre les services disctincts. Pour ce faire, l’autorité de régulation décide pour un service pris individuellement ou pour un panier de service, de fixer un prix plafond et un prix plancher entre lesquels le tarif pondéré doit se situer ».

Toutefois, il convient de relever que dans l’éventualité où le marché venait à connaître une évolution pouvant remettre en cause les dispositions de la présente décision avant la fin de la période considérée, l’Arpce se réserve le droit de réévaluer les prix planchers.

Sage Bonazebi

(Source : Les Dépêches de Brazzaville, 2 juin 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)