twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo Brazza : L’Arpce met à jour la plateforme technique du point d’échange Internet CGIX

jeudi 23 août 2018

Dans l’optique d’optimiser la qualité de la connexion entre les internautes de congolais et ceux de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Électroniques (ARPCE) a annoncé avoir procédé, les 6 et 8 août 2018 à Brazzaville au lancement des opérations d’actualisation de l’ensemble de la plateforme technique du point d’échange internet national, CGIX. Cette mise à jour devrait contribuer à transformer le Point d’Échange Internet du Congo en Point d’Échange Internet pour les pays de la sous-région Afrique Centrale, explique l’ARPCE.

Dans un communiqué faisant le point sur la qualité des travaux effectués, l’ARPCE indique que l’opération a déjà permis de renforcer les capacités techniques et opérationnelles de la plateforme du CGIX dans son nouveau format, afin de permettre et faciliter son interconnexion avec les autres points d’échange Internet de la sous-région. Le même communiqué précise également que de nouveaux services tant performants que rapides ont été déployés sur la plateforme.

Il s’agit principalement d’un serveur de routes qui facilite les échanges de trafic entre les membres connectés. Encore appelé looking-glass, ce serveur d’interface web permettra aux membres connectés de faire entre autres des tests sur la plateforme du point d’échange et de jauger son efficacité.

A travers cette opération, l’ARPCE entend significativement améliorer la rapidité de l’accès aux services en ligne pour les utilisateurs de l’Internet. Ceci grâce à l’écosystème qui sera mis en place dans les prochains jours avec l’installation des serveurs caches, des fournisseurs de contenus et l’interconnexion du point d’échange internet du Congo CGIX à celui du Gabon GABIX.

La mutation entre le Point d’Échange Internet du Congo en Point d’Échange Internet Régional (RIXP) de la sous-région Afrique centrale s’inscrit dans le cadre du système africain d’échange Internet (AXIS), qui vise à installer 33 points d’échange sur le continent.

L’accord d’interconnexion et de transformation avait été signé lors de l’atelier sous régional sur la gestion des données et des points d’échange tenu à Brazzaville le 19 Avril 2018. La réalisation de ce projet a bénéficié de l’appui technique des experts internationaux, notamment ceux de la société France-IX.

La capacité du nœud Internet du Congo peut raccorder jusqu’à 40 clients, entre autres les Opérateurs, les fournisseurs d’accès et/ou de contenus sur des ports de 1Gbit/s et 16 clients sur des ports de 10 Gbit/s.

Par cette opération, l’ARPCE entend accentuer la promotion des communications électroniques afin de favoriser une réelle industrie de l’économie numérique en Afrique centrale.

(Source : TIC Mag, 23 août 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)