twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Congo Brazza : En un an, le taux de pénétration du marché de la téléphonie mobile passe de 96,0% à 109,8%

lundi 29 novembre 2021

Au deuxième trimestre 2021, le marché congolais enregistre plus de 5,89 millions d’abonnés répartis entre les opérateurs MTN et Airtel. Le taux de pénétration du marché de la téléphonie mobile est de 109,8% au deuxième trimestre 2021, contre 96,0% au deuxième trimestre 2020. Le marché de la téléphonie mobile est composé à 99,4% d’abonnés prépayés contre 0,6% d’abonnés post payés. Les abonnés des opérateurs MTN et Airtel ont augmenté, respectivement, de 7,4% et 33,0%.

Les données utilisées par l’ARPCE pour l’évaluation de la population congolaise sont celles produites par le Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques (CNSEE) dont le dernier recensement date de 2007. En 2007, le CNSEE a évalué la population congolaise à 3 697 490 habitants avec un TCAM (taux de croissance annuel moyen) de 2,8%. En utilisant ce TCAM, l’ARPCE a estimé l’évolution de la population congolaise pour l’année 2021 et pour le deuxième trimestre 2021, comme indiqué dans le tableau ci-dessous. La population du Congo est estimée à 5,4 millions d’habitants.

Selon le rapport fournit par la Direction de l’Economie et des Marchés de l’ARPCE, le revenu total du marché de la téléphonie mobile a augmenté de 6,4% au deuxième trimestre 2021, comparé au deuxième trimestre 2020.

En effet, de 30,2 milliards de F CFA, ce revenu a atteint 32,1 milliards de F CFA en 2021.

Notons que le revenu voix de l’opérateur MTN représente 69,6% du total du revenu voix de la téléphonie mobile au deuxième trimestre 2021, contre 30,4% pour l’opérateur Airtel.

Au deuxième trimestre 2021, le total du trafic sortant (la somme du trafic on-net, off-net et international sortant) a atteint plus de 1,14 milliard de minutes. Le trafic on-net représente 98,1% de ce trafic, contre 1,3% pour le trafic off-net et 0,6% pour le trafic international sortant.

« L’observation rétrospective de la répartition du total du trafic sortant montre que la plus grande part des appels émis par les abonnés des opérateurs est majoritairement intra-réseau (on-net). Entre T2-20 et T2-21, le volume du trafic on-net a augmenté de 24,3%, tandis que les volumes off-net et international sortant ont baissé, respectivement, de 14,6% et 26,4% », observe l’ARPCE.

Le trafic SMS entrant est exclusivement national dans l’ observatoire de l’ARPCE. Il s’agit des SMS que les opérateurs de la téléphonie mobile terminent chez leurs concurrents. De 2,3 millions de SMS au T2-20, ce trafic a atteint 2,0 millions de SMS au T2-21 ; soit une baisse de 13,4%.

Les tarifs

Le niveau de compétition du marché de la téléphonie mobile au Congo a conduit les opérateurs de la téléphonie mobile à développer des offres de service basées sur les tarifs. Pour évaluer l’impact des tarifs sur le comportement des abonnés, l’analyse des variations du trafic et de l’ARPU peut entre-ouvrir des pistes d’explications ; en plus de l’analyse de l’élasticité prix de la demande.

Entre T2-20 et T2-21, le tarif pondéré sortant est passé de 28 F à 25 F la minute. Au cours de la même période, le tarif on-net a baissé de 7,4%, et celui du off-net de 9,2%. Quant au tarif international sortant, il s’établit à 234 F CFA ; soit une hausse de 12,9% par rapport au T2-20.

Le trafic voix sortant du marché a augmenté de plus 213,6 millions de minutes au T2-21, par rapport au T2-20. En effet, au T2-20, le trafic sortant était d’environ 924,9 millions de minutes, contre près de 1,35 milliard de minutes au T2-21 ; soit une hausse de 23,1%.

L’ARPU sortant du marché a baissé de 6,4% au T2-21, par rapport au T2-20. Il est passé de 1 716 à 1 606 F CFA. Le calcul de l’élasticité prix de la demande du marché donne un indice de -2,2 entre T2-20 et T2-21.

Au cours de cette période, les tarifs ont baissé de 10,6%. Cette baisse a entrainé une hausse du trafic sortant de 23,1%. Les usagers semblent avoir été sensibles à la baisse des tarifs. Cependant, la hausse du trafic n’a pas entrainé une hausse de l’ARPU qui a, au contraire, baissé de 6,4%.

Source : ARPCE

(Source : Digital Business Africa, 29 novembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)