twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Conflit Etat du Sénégal-Sonatel : à la grève comme à la grève

vendredi 6 août 2010

Loin d’une épilogue, le retour à la normale des communications au Sénégal ne pourrait être qu’une trêve, dans la guerre que se livrent l’Etat et la principale société de télécommunications, la Sonatel. L’une des associations consuméristes sénégalaises, Sos consommateurs, proche du pouvoir, a déposé une plainte contre la Sonatel, auprès de l’Artp. Mais déjà, l’agence de régulation aurait frappé à la bourse de la Sonatel, en lui infligeant une amende de 8 milliards de francs après la brouille des lignes téléphoniques.

La punition, relayée par de nombreux médias sénégalais, est loin d’avoir entamé la détermination des syndicalistes de la Sonatel, prêts à en remettre. « Nous n’avons pas donné de consignes dans ce sens. Les grévistes ont décidé de ne pas relever les dérangements et de ne pas activer les nouveaux services », a déclaré le syndicaliste Mamadou Aidara Diop, sur les ondes de la radio dakaroise Rfm. « Les lignes ne marchent pas toutes seules. Bien qu’elles soient automatisées, il faut, quand même des hommes pour faire fonctionner les équipements », a poursuivi le syndicaliste, sans se laisser démonter.

Du côté de l’Etat, on semble vouloir en finir avec un partenaire regardé de plus en plus comme incarnant les intérêts de la France. Situation d’autant confuse, puisque le plaignant est aussi actionnaire et membre du Conseil d’administration de la société incriminée. Le président Abdoulaye aurait exprimé une vive colère jeudi en Conseil des ministres et au sein du pouvoir, l’idée est de plus en plus évoquée de casser un monopole jusque-là jalousement gardé par la France. Le discours nationaliste, inhabituel alors que la gestion de la Senelec est certainement plus désastreuse, cache des préoccupations monétaires. Les enjeux sont colossaux. Après avoir tenté de dénoncer la licence de Sentel pour la revendre au prix fort, l’Etat du Sénégal s’attaque à la Sonatel pour ouvrir un marché qui explose en Afrique et engranger des centaines de milliards. Karim Wade, initiateur de cette surtaxe sur le téléphone, a un argument de taille : il veut financer les grands chantiers initiés alors que le Sénégal traverse une grave crise financière, dans un contexte international lui aussi difficile.

Mais cette guerre pourrait ouvrir un nouveau contentieux juridique sous un ciel déjà assombri par de nombreux scandales. Personne ne sait encore par quelle magie, Global Voice a opéré, pour s’octroyer un marché qui doit lui assurer plusieurs centaines de milliards de gains, sans aucun appel d’offre, en violation flagrante du Code des marchés publics. Récemment, un autre opérateur, Globalcom, est lui aussi venu disputer à la Sonatel son monopole sur l’Internet, en vendant des terminaux. Là encore, aucune autorisation préalable de l’Artp. L’affaire s’est décidée par-dessus la tête de la structure qui doit attribuer les autorisations et du ministre de la Communication, muet comme une carpe. Les promoteurs nigérians ne s’en cachent pas, une audience avec le conseiller du président de la République, Thierno Ousmane Sy, peut s’avérer plus efficace que n’importe quelle structure gouvernementale.

(Source : Seneweb, 6 août 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)