twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Confidences du DG de la Sonatel : « Global Voice n’aurait jamais été autorisé au Sénégal si l’ARTP s’était informé »

mardi 10 août 2010

Le prestataire privé Global Voice, désormais en charge du contrôle des communications entrantes au Sénégal, n’aurait jamais été autorisé à opérer sur le marché local si l’Agence de régulations des télécommunications et des postes (ARTP) avait sollicité auprès de la Sonatel des informations concernant cette société étrangère, a déclaré Cheikh Tidiane Mbaye.

Confidences du DG de la Sonatel : « Global Voice n’aurait jamais été autorisé au Sénégal si l’ARTP s’était informé » « Si l’ARTP avait demandé les informations que l’on a remises au Sénat, Global Voice ne serait pas là », a indiqué le directeur général de la Sonatel, opérateur historique des télécoms au Sénégal, interrogé par la presse, lundi 9 août, après son audition par les sénateurs.

S’agissant des perturbations sur le réseau induites par la journée d’action organisée jeudi dernier par les travailleurs de la Sonatel, opposés à l’arrivée de Global Voice sur le marché sénégalais, M. Mbaye a qualifié de « catastrophe » ce mouvement d’humeur des travailleurs de la société qu’il dirige.

« Ce qui s’est passé dans la journée du jeudi au vendredi dernier est quelque chose d’inadmissible et j’en profite pour présenter vraiment tous nos regrets à nos clients pour les désagréments qu’ils ont subis », a déclaré le directeur général de la Sonatel.

Il a promis que ce genre de désagréments ne se reproduiraient plus, bien que les travailleurs de l’opérateur historique des télécommunications soient « désemparés » par l’arrivée de Global Voice.

Le contrôle des appels internationaux dont la charge est dévolue à Global Voice, au terme d’un contrat le liant à l’Etat sénégalais, « est une menace pour l’entreprise », a-t-il noté.

« Les travailleurs sont désemparés mais il est inadmissible de croiser les bras et de laisser les désagréments se propager progressivement et de ne pas les relever », a poursuivi Cheikh Tidiane Mbaye.

Aïssatou Faye

(Source : Kanal150, 10 août 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)