twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Conférence de l’Amicale des cadres de l’ARTP : Inscrire le numérique dans un élan de solidarité multi sectorielle et de convergence

samedi 5 décembre 2015

Inutile de dire que le numérique contribue considérablement au développement économique et social mondial, surtout des pays en développement comme le Sénégal. Ayant bien compris cette réalité, l’amicale des cadres de l’ARTP s’est résolument inscrite dans une dynamique de participation active pour la consolidation des acquis dans les technologies de l’information, mais également de développement dudit secteur.

C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la tenue de la conférence qu’elle (ACA) a organisée avec comme objectif essentiel, de « poser les problèmes et orientations à donner en terme de politiques, de droits et d’investissement dans les infrastructures », comme l’a si bien souligné le Directeur Général de l’ARTP, Abdou Karim Sall venu présider cette conférence à côté de Cheikh Tidiane M’baye, ancien directeur général de la Sonatel.

Plus que jamais convaincu que les acteurs comme l’ARTP, ont un rôle à jouer, car investis d’une mission de développement, Abdou Karim Sall est d’avis qu’à côté de son rôle de régulation, l’ARTP apporte sa contribution à l’édification d’une société numérique au Sénégal à travers les actions planifiées dans le cadre de l’axe stratégique et doit « contribuer au développement de l’économie du numérique » du plan stratégique 2015-2017. Mieux, fait-il savoir, l’ARTP est au cœur du Plan Sénégal émergent (PSE).

Ainsi, rappelant le lancement des licences 4 G, A. Karim Sall pense qu’il convient de réfléchir sur d’autres leviers de régulation afin d’accompagner ces technologies. Il s’agira, donc, selon lui, de faire des « efforts logistiques », lutter contre la « cybercriminalité et ses corollaires », etc...

Et dans la tentative de trouvaille de solutions, le Président de l’Amicale des cadres de l’ARTP (ACA), Ousmane N’diaye dira que la nouvelle civilisation du numérique exige une définition de « règles stratégiques fondamentales » qui seront « inclusives et profitables à tous, apte à garantir un impact notable sur les individus, sur la société, les organisations et l’Etat. » Ce qui suppose, indique-il, la définition d’un questionnement permettant de réfléchir sur les politiques, le financement et le cadre de suivi-évaluation. Toute chose qui sous-entend des interrogations articulées autour de la problématique du numérique, de sa vision, de ses principes de base, de son cadre institutionnel et juridique, des mécanismes garantissant sa réussite, etc... Autant de questions auxquelles tentera de répondre l’ancien Directeur Général de la SONATEL, Cheikh Tidiane M’baye…

(Source : Dakar Actu, 5 décembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)