twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Concurrence des opérateurs de transfert d’argent : Un combat de géants qui éclabousse les prestataires de services

mardi 6 juillet 2021

La rude concurrence que se mènentles opérateurs du transfert d’argent que sont Wave et Orange n’est pas sans dégâts pour les prestataires de services, dont le plus grand nombre a déjà fermé boutique pour s’adonner à d’autres activités. Dans le dilemme, les différents membres du cadre permanent de concertation des prestataires de transfert d’argent préconisent une mise en place de frais de survie pour ne pas disparaître.

« Après l’avoir fortement déploré depuis longtemps, voilà que ce que nous redoutions est arrivé, car la concurrence que se mènent les opérateurs du transfert d’argent a fini d’impacter négativement sur notre travail en suscitant au sein de nos entreprises le désarroi », a renseigné Mor Samb, le secrétaire général du Cadre permanent de concertation des prestataires de transfert d’argent dans la région de Matam. S’exprimant face à la presse, en marge de l’assemblée générale tenue par le Cadre régional permanent de concertation des prestataires, le secrétaire général fait savoir que « depuis l’avènement de l’opérateur Wave avec la concurrence, les prestataires ont constaté de jour en jour que leurs revenus baissaient de façon drastique ».

Expliquant que les affaires sont tombées en chute libre, au moment où Orange qui s’est positionnée en concurrent est venu sur le champ du premier, cette nouvelle donne a conduit à « notre affaissement, c’est le pire pour nous, car face à nos charges, il nous est devenu plus difficile de travailler, nous ne pouvons plus payer nos loyers et moins nos employés », a-t-il révélé. Avant de préciser que « la baisse des tarifs de Orange a subséquemment conduit à la baisse de la commission, car là où le prestataire percevait 50 frs sur une opération d’envoi de 5000 frs, aujourd’hui ce dernier se retrouve avec 7 francs seulement ».

Dans le dilemme, les différents membres du Cadre permanent de concertation des prestataires de transfert d’argent qui regroupe le Réseau national des prestataires de transfert d’argent (Renapta), l’Association sénégalaise des acteurs du transfert d’argent (Asata) et la Fédération nationale des prestataires du transfert d’argent (Fnpta), préconisent une mise en place de frais de survie pour ne pas disparaître. « Avec une baisse de près de 90 % de nos revenus, nous estimons que nous allons inéluctablement vers des dégâts. Les clients sont nos parents, et les opérateurs ne doivent pas nous mettre en mal car nous évoluons sur le social et nous avons créé plusieurs emplois. Pour continuer à exister, nous sommes obligés de mettre des frais de services, ce sont des frais de survie », note Mor Samb.

Et d’ajouter : « Avant sur un transfert de 5000 francs, Orange prélevait une taxe de 350 francs, actuellement pour le même montant l’opérateur prend 50 francs et le prestataire se retrouve avec seulement 7 francs. Nous sommes d’accord que le client sente la baisse, seulement pour un problème de survie, nous préconisons qu’il soit établi une taxe de 50 francs au dépôt et 50 francs au retrait, en plus des 50 francs concédé à l’opérateur, le client ne déboursera que 150 francs pour une opération de 5000 francs qui était tarifée à 350 francs ».

Il demeure que cette proposition s’inscrit dans le temporaire en attendant de voir la réaction de l’État qui doit se prononcer sur la conduite à suivre à travers les différents ministères que sont le Commerce, les Finances et les Télécommunications, qui se partagent le secteur.

Pape Moctar Ndiaye

(Source : Sud Quotidien, 6 juillet 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)