twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Comores Câbles suspend la capacité data de Telma sur l’infrastructure sous-marine de fibre optique EAssy pour factures impayées

vendredi 15 septembre 2017

Les abonnés de l’opérateur de téléphonie mobile Telma, opérant sous la marque Telco SA, expérimentent une très mauvaise connexion Internet depuis plusieurs jours. Le débit proposé par l’entreprise a brusquement chuté le 9 septembre 2017. La raison de cette situation, c’est la perte par Telma de sa capacité data sur le câble sous-marin de fibre optique EAssy. L’accès de Telco SA a été suspendu par Comores Câbles. Le gestionnaire d’infrastructures nationales de connectivité réclame à l’opérateur mobile des factures impayées.

Au cours d’un point de presse organisé le 12 septembre dernier, Ali Karani Ahamada, le directeur général de Comores Câbles, a déclaré que l’entreprise publique supporte des charges assez lourdes. Selon lui, le second opérateur ne peut pas continuer à utiliser la capacité data et vendre la connexion internet à ses clients alors qu’il ne paye aucune facture. « Pourquoi devrais-je supporter la maintenance, le stockage et les charges conjoncturelles en faveur de Telco SA sans contrepartie ? », s’est offusqué le directeur général de Comores Câbles qui ajoute que Telco SA refuse même de le reconnaître en tant que fournisseur. L’opérateur lui aurait renvoyé toutes les factures estimant qu’aucun contrant ne les lie.

Pour Comores Câbles, Telco SA est une société de droit comorien qui utilise le nom de Telma pour avoir certains avantages alors qu’elle ne figure pas au niveau du consortium EAssy. « Par conséquent, Telco ne peut pas prétendre payer les indemnités ni les frais d’entretien comme tous les membres du consortium. Elle doit payer ses capacités mensuelles puisqu’elle n’est pas membre du consortium. Jadis, Telco refusait de payer Comores Télécom en prétextant que les câbles sont sous la gestion de Comores câbles. Aujourd’hui, elle ne nous reconnait même pas », s’est étonné Ali Karani Ahamada.

Sommé par l’Autorité nationale de réglementation des technologies de l’information et de la communication (Anrtic) de rétablir la capacité de Telco SA dans les meilleurs délais, le patron de Comores Câbles s’est indigné. Ali Karani Ahamada qui estime avoir « reçu un courrier très insultant de la part du régulateur », a souligné que « l’Anrtic fait un amalgame entre l’interconnexion et un rapport entre fournisseur et client ».

(Source : Agence Ecofin, 15 septembre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)