twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Communiqué du SYNPICS : Que cesse le bradage des fréquences audiovisuelles !

jeudi 28 juin 2007

Le Bureau exécutif national (Ben) du Syndicat des professionnels de l’information et de la Communication du Sénégal (Synpics), réuni le mercredi 20 juin, réitère aux autorités sa vive préoccupation quant à l’attribution scandaleuse et ténébreuse des autorisations de fréquences audiovisuelles, ainsi que de l’Etat général de l’exercice de la liberté d’expression au Sénégal. A la lumière du procédé cavalier de « mise aux normes » de la radio privée Première Fm et de ses conséquences négatives sur la liberté expression, le Ben du Synpics invite le ministère de l’information et agence pour la régulation des télécommunications et des postes (Artp) à garantir une gestion transparente, saine et sereine de ces fréquences qui, au-delà des personnes physiques ou morales, demeurent un patrimoine du peuple sénégalais.

Sur cet enjeu majeur pour le développement des médias et l’exercice normal de la liberté d’expression au Sénégal, le Ben du Synpics interpelle également les autorités à la défense et la protection de ces biens communs pour que cessent le bradage et la gestion opaque.

Le Ben du Synpics, bien que trouvant son champ d’intervention habituel dans la presse d’informations générales, trouve regrettable et excessive l’arrestation des tenants de la presse dite pornographique. Elle interpelle le gouvernement sénégalais, de concert avec les professionnels, revoir la loi portant création des entreprises de presse.

Par ailleurs, le Ben condamne l’agression dont a été victime notre consœur Fatma Ndiaye de la Rts par un photographe dans l’exercice de sa fonction à l’occasion de la passation de service entre les Premiers ministres sortant et entrant. Elle regrette que malgré la vaste campagne de sensibilisation pour la protection des professionnels de l’information dans l’exercice de leur fonction qu’une pareille déconvenue soit enregistrée. Et invite le gouvernement à garantir la liberté d’expression, mais surtout la protection et la sécurité des professionnels des médias. Sur cette affaire Fatma Ndiaye, le Ben se réserve toute poursuite judiciaire et manifeste à la consœur son soutien.

Le Ben

(Source : Sud Qutotien, 28 juin 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)