twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Communiqué du Procureur : “Citoyens Numériques” plaide pour la sensibilisation à la place de la répression

samedi 5 août 2017

Depuis quelques temps des dérives inquiétantes sont observées sur les réseaux sociaux au Sénégal. La liberté d’expression est en train d’être dévoyée à fin pernicieuse. Elle est, aussi malheureusement, en train d’être hypothéquée et confisquée. Ce qui fait frissonner une large frange de la population mais plus grave, fait craindre le pire pour notre société.

Sur la toile, dans les chaumières et les Grand-Place, tout le Sénégal ne parle que « l’offense à la Nation » que la dame Penda Ba a faite. Tant et si bien que ses propos semblent éclipser les propos de Amy Collé Dieng qui a été arrêtée par la police consécutivement à une auto-saisine du procureur de la République. A côté de ces deux cas très récents, on peut ajouter l’affaire de la petite et innocente Sata, de Bara Fall alpagué pour « apologie au crime ». Sans oublier l’histoire de la vieille dame filmée et traitée de sorcière.

Ces comportements déviants et attentatoires aux bonnes mœurs, à la bienséance et aux lois et règlements laissent, certes, pantois les sénégalais mais ils font plus appel à un questionnement profond et bien structuré à l’aune de la croissance rapide et incessante des technologies. Il est évident et prouvé par la jurisprudence qu’une répression à elle-seule ne viendra pas à bout de ces graves dérives.

Nous sommes convaincus qu’il faut un programme articulé pour à la fois une conscience citoyenne mais surtout une culture numérique. Aujourd’hui, la population sénégalaise doit être consciente qu’elle a affaire à un océan. Quelque soit ce qu’il déverse au large, s’il y a une marée tout revient à la surface. Pour faire simple, cette grosse mémoire qu’est Internet, les réseaux sociaux n’épargnent aucun type de citoyen et que tout acte commis peut non seulement déstabiliser une société, un pays mais vous pourchasser et vous rattraper.

Ces atteintes graves doivent être analysées et appréhendées à juste mesure par les autorités. Des volontaires devraient aussi s’engager et travailler avec les partenaires afin de dérouler des campagnes de sensibilisation pouvant aider à conscientiser la population singulièrement les enfants et leurs parents.

Citoyens Numériques est une organisation ouverte et en gestation qui regroupe des compétences variées dans les domaines du droit, des TIC, du journalisme-communication, de la sociologie, de la psychologie, entre autres. Elle se propose d’accompagner les citoyens vers une meilleure compréhension et appropriation de l’Internet et des technologies de tout genre. Elle va s’essayer avec ses différents partenaires de travailler pour l’éclosion d’une culture numérique dans les familles et les écoles sénégalaises.

Mountaga Cissé
Président "Citoyens Numériques"
Agir pour une citoyenneté numérique
citoyensnumeriques@gmail.com

(Source : Dakar Actu, 5 août 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)