twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Communiqué de presse de la Fédération Sud PTT Secteur des télécoms : France Télécom Au Sénégal

jeudi 30 avril 2009

Par un communiqué conjoint daté du 8 avril 2009, France Télécom et l’Etat Sénégalais ont annoncé leur volonté commune de faire passer de 42,3 % à 52,2 % la participation de France Télécom dans le capital de l’opérateur historique sénégalais. L’Etat sénégalais ne conserverait alors plus que 17,28 % du capital. Il est prévu que cette opération soit réalisée avant la fin juin 2009.

La multinationale France Télécom, dont le ressort fondamental est la recherche du profit, aurait alors une mainmise totale sur une entreprise chargée de missions de service public au Sénégal. La Fédération SUD-PTT ne saurait accepter une telle politique : la maîtrise d’une activité aussi stratégique que les télécommunications ne doit pas se faire à des milliers de kilomètres de distance, à plus forte raison dans la capitale de l’ancienne puissance coloniale.

Les salariés de la Sonatel et leurs organisations syndicales sont à juste titre inquiets. Ils dénoncent les conséquences prévisibles sur l’aménagement du territoire avec le délaissement d’activités jugées les moins rentables, comme par exemple la téléphonie rurale. Ils redoutent que certaines tâches soient effectuées à distance depuis la France avec la perte des revenus qu’elles procurent actuellement à des sénégalais. Ils craignent que la volonté de satisfaire les actionnaires français ne l’emporte sur leurs emplois et avantages acquis.

Du strict point de vue financier, nos collègues de la Sonatel voient dans ce protocole d’accord une politique à courte vue : la somme que France Télécom a prévu de verser à l’Etat sénégalais ne correspond en effet qu’à ce qu’il recevrait sous forme de dividende pendant une dizaine d’années. En bref, c’est le sort des générations futures qui est ainsi engagé.

La Fédération SUD-PTT exprime son entière solidarité avec les actions entreprises par les collègues sénégalais : assemblées générales, sit-in, refus de laisser entrer dans les locaux des responsables venus de France, etc.

Elle apporte son soutien à la marche nationale prévue pour le 5 mai à Dakar.

Fédération Sud PTT Secteur des télécoms

(Source : SUD, Fédération des activités postales et de télécommunications, 24 avril 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)