twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Communiqué de la Sonatel

jeudi 9 juin 2011

Dans sa livraison du lundi 06 juin 2011, un quotidien de la place rapporte les propos de M. Momar Ndao, Président d’une association de consommateurs.

M. Ndao, qui se déclare défenseur des consommateurs, mais qui étonnamment milite pour un projet dont la conséquence immédiate serait une hausse des tarifs des communications téléphoniques, a porté des accusations contre le Groupe Sonatel et son partenaire stratégique, France Telecom, Groupe international coté aux bourses de Paris et de New York. Face à ces graves allégations, les intéressés se réservent la possibilité » d’apporter toute suite légale.

Sonatel, Groupe coté à la BRVM depuis 1988, majoritairement détenu par des capitaux sénégalais et dont l’Etat est le second actionnaire de référence avec 27% des parts, tient à rappeler quelques faits :

Concernant les prétendues fraudes auxquelles se livrerait Sonatel : toute tentative de fraude sur le trafic international entrant par une sous-déclaration du nombre d’appels reçus supposerait une entente avec tous les autres opérateurs internationaux qui factureraient alors un volume inférieur à celui qui a été réellement envoyé, prenant au passage le risque de frauder leurs propres administrations fiscales. Sonatel travaille avec des dizaines d’opérateurs de grande envergue dans les pays du monde qui se soumettent comme lui à des audits financiers et comptables annuels pour la certification de leurs comptes et répondent aux standards d’audits internationaux du secteur les plus stricts.

En tant que Groupe dont deux des valeurs cardinales sont la transparence et la bonne gouvernance, Sonatel ne s’oppose nullement à la mesure des communications entrantes pourvu que cela n’entraîne pas de hausse des tarifs de terminaison et des prix pour le consommateur, à l’étranger comme au Sénégal.

Ces outils de mesure du trafic entrant représentant un coût de 150 milliards FCfa selon les concepteurs de ce projet. Or, ces mêmes équipements ont déjà été acquis et sont utilisés par Sonatel à des fins de mesure en interne et représentent un coût d’investissement et de maintenance inférieur à 2 milliards FCfa sur 5 ans.

Enfin, nous laissons à M. Ndao la responsabilité des allégations portées contre les membres des syndicats qui ont, de tout temps, démontré leur indépendance.

Dakar, le 08 juin 2011

Pour France Telecom, Marc Rennard, Directeur Exécutif Afrique, Moyen-Orient, Asie

Pour Sonatel, Cheikh Tidiane Mbaye, Directeur Général

(Source : Sonatel, 8 juin 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)