twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Communiqué : Le Groupe Excaf Telecom monte au créneau et dénonce Startimes

mardi 12 juin 2018

A travers des insertions publicitaires et des communiqués aussi nourris que tapageurs dans les médias locaux, la firme chinoise STARTIMES annonce sa décision de lancer la commercialisation d’un bouquet de télévision numérique terrestre au Sénégal, très prochainement.

Cette intention de commercialisation affichée au nez et à la barbe de nos autorités est malhonnête, dangereuse et illégale. Aux termes de la Convention de concession de service public de l’audiovisuel pour la construction et l’exploitation d’une infrastructure de télévision numérique terrestre (TNT) préparée et signée par l’Etat du Sénégal, il est conféré au Groupe Excaf Telecom le monopole de la commercialisation de bouquets de télévision payante au Sénégal.

En investissant seul sur ses fonds propres et en hypothéquant son patrimoine immobilier, le Groupe EXCAF a posé les fondements d’une souveraineté audiovisuelle totale du Sénégal, à travers la mise en œuvre de l’infrastructure de la TNT au Sénégal.

Cet élan patriotique et révolutionnaire sans égal s’est appuyé sur l’engagement indéfectible de cadres et employés sénégalais motivés à affirmer et à démontrer la pleine capacité de l’expertise locale et nationale.

Il est évident que si, à la différence de ses concurrents pour l’attribution de la concession de TNT qui demandaient à l’Etat un financement de plusieurs milliards de F.CFA à la charge du contribuable Sénégalais, le Groupe EXCAF Télécom a investi seul autant de milliards et d’efforts pour le compte de l’Etat du Sénégal et au seul bénéfice des citoyens Sénégalais, c’est pour espérer prospérer, à son tour, et créer des emplois contribuant, pour sa part, à la lutte contre le chômage dans notre pays.

Aujourd’hui, le Groupe EXCAF Telecom est parvenu à doter le pays d’une infrastructure de Télévision Numérique Terrestre (TNT) de dernière génération.

Sur la grande majorité du territoire national (90%), le citoyen Sénégalais a le loisir de s’éduquer et de se divertir grâce à la télévision numérique tant avec les chaines locales qu’avec les chaînes étrangères. Une avancée technologique qui renforce notre maitrise du secteur audiovisuel tout en permettant à tous les éditeurs de télévisions sénégalais, quel que soit leur niveau de développement, d’être visible sur l’intégralité du territoire national.

Au-delà de l’Etat de droit qui devrait suffire à protéger nos investissements et à garantir la signature de l’Etat, nous continuons à croire que le patriotisme économique combinés à la volonté nationale, officielle et déclarée, de constituer des champions nationaux sont tels que l’Etat du Sénégal n’est pas allé jusqu’à octroyer de manière abusive une concession d’exploitation d’un bouquet télévision terrestre payante à la firme chinoise STARTIMES.

Cette décision de l’Etat, si elle devait se confirmer, correspondrait à une mise en faillite programmée d’un acteur national au profit d’une entreprise étrangère. Nous, Groupe EXCAF Télécom, écartons résolument l’idée que l’Etat soit le fossoyeur des champions nationaux et le cheval de Troie des entreprises étrangères.

C’est pourquoi le Groupe Excaf Télécom, par ce communiqué de presse, vient dénoncer toute tentative de la firme chinoise STARTIMES d’exploiter un bouquet de télévision payante terrestre sur le territoire sénégalais, et est disposé à ester en justice pour la préservation de ses droits.

Surtout, le Groupe Excaf Télécom espère qu’en définitive, les autorités prendront leurs dispositions pour faire respecter leur signature et leur souveraineté en interdisant toute commercialisation illégale d’un bouquet TNT payant à commencer par celle annoncée et proclamée par la firme chinoise STARTIMES.

La Direction Générale EXCAF TELECOM

(Source : Publi Tech Echo, 12 juin 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)