twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Commune de Sindia : Y’en a marre des défaillances du réseau Orange qui pourrissent la vie des abonnés depuis des mois

lundi 3 octobre 2016

Les abonnés Orange de la commune de Sindia en ont marre des problèmes de réseau. En effet, depuis des mois, elles vivent un « calvaire téléphonique » du fait de la défaillance chronique, devenue insupportable du réseau. Dans certains villages comme les Kiniabour 1 et 2 (entre Sindia chef lieu de la commune et Popenguine), passer un coup de fil relève presque de la chance. Et pour cela, il faudra bouger, marcher de gauche à droite, parfois monter sur la terrasse…Une situation d’autant plus incompréhensible et inadmissible pour les populations, que la localité quasiment délestée, est à seulement quelque 60 kilomètres de la capitale Dakar.

« C’est inadmissible ! Depuis des mois on a un terrible problème de réseau ici. Moi personnellement, j’ai appelé plusieurs fois à la Sonatel pour le signaler. Plusieurs autres personnes ici en ont appelé eux aussi à maintes reprises, parce que nous nous disions que s’il y avait plusieurs plaintes, Orange allait au moins s’intéresser au problème et le régler. Mais hélas, c’est toujours le calvaire. Mon frère a appelé de Dakar il n’y a pas longtemps, on lui demandé de donner des numéros d’ici pour vérifier. Ils ont vu qu’effectivement, il y avait un problème. Ils savent que le problème existe, mais ils ne font rien pour y remédier. Nous sommes des clients. Nous avons droit à une bonne qualité des services », a martelé Diouf, un habitant de Kiniabour (situé à 4 kilomètres de Popenguine).

Comme lui, tous les abonnés Orange de la zone vivent le calvaire de la connexion jamais stable. Dès lors, après plusieurs alertes infructueuses au niveau de la Sonatel, « la seule solution » qui leur reste, est de « saisir l’autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) ». Selon Diouf, avec l’intervention de l’ARTP, la Sonatel, sans doute, va « enfin dénier s’occuper du problème » de réseau qui leur « pourrit la vie depuis des mois ».

(Source : Jotay, 3 ocotbre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)