twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Commentaires sur commande, commentateurs 2.0 téléguidés

samedi 11 août 2018

Internet c’est absolument une fabuleuse tribune de la liberté d’expression et d’opinion, de divulgation d’idées et un espace de débat. Les internautes l’ont bien compris et ne peuvent s’empêcher d’user et d’abuser de cette technologie à la fois révolutionnaire et extraordinaire. Avec le web 2.0, les internautes peuvent réagir à une idée sur une plateforme en ligne, participer aux débats quels qu’ils soient et quel que soit le lieu d’où ils sont lancés puisque les frontières physiques sont inexistantes. Toutefois, il y a une certaine manière de faire qui n’enrichit pas le débat dans cet espace public virtuel si ce n’est l’appauvrir. En effet, sur bien des sites d’informations, il y a des commentaires sur des articles dont on ne peut douter de leur caractère téléguidé.

Des commentaires qui se suivent par intervalle de quelques secondes ou minutes, soit pour encenser le prince, soit pour se poser en bouclier anti missile du même prince qu’on défend mordicus. Ces commentaires ne sont jamais nuancés. Ils sont fait comme disent les hispanophones a tontas y a locas (à tort et à travers). C’est à cet exercice que s’adonnent certains internautes. L’objectif n’est manifestement pas de discuter sérieusement, de poser un vrai débat contradictoire et franc, mais de dire en tout temps et en tout lieu que les princes est beau, intelligent, visionnaire, qu’il est meilleur sans aucun esprit critique. Tout est sombre chez l’opposition et blanc chez le pouvoir.

Quand l’article qui fait l’objet de commentaires va dans le sens des actions du chef de l’Etat, c’est bingo ! Ou ouvre l’encensoir et laisse abondamment monter la fumée de l’encens. A contrario, quand l’article critique ses actions, le site et/ou l’auteur de l’article vont subir la foudre de ces commentateurs 2.0. Ça c’est pour ce qui est du camp du pouvoir. Mais des opposants ont eux aussi des mercenaires de cette nature avec, notamment certains néophytes de la politique qui ont lancé récemment des mouvements.

Tenez, un individu passe pour être maître dans cet art. Tellement, il est excellent. Il change de noms autant de fois qu’il le désire pour commenter un seul et même article en laissant penser que ce sont plusieurs personnes qui pensent la même chose, que les lecteurs sont unanimes pour saluer les actions du président Sall. Un bon mercenaire de la majorité présidentiel.

Son répondant du camp adverse lui, est dans sa dynamique de propagande. Il fait toujours la promo du commanditaire qu’il propose toujours comme alternative au Sénégal. Parfois même en bas des articles qui n’ont rien à voir avec la politique, il commente pour proposer son cheval. Il excelle dans l’art du hors sujet.

Nous n’en voulons pas nullement à l’heure liberté, il serait plus intéressant qu’ils fassent montre d’un peu d’objectivité et posent les débats avec franchise comme le font d’autres internautes. Au lieu d’être toujours systématiquement dans la propagande en essayant même de tromper volontairement le public.

Noël Sambou

(Source : SeneNews, 11 août 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)