twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Comment traquer votre Smartphone en cas de vol ou de perte : le cas de l’iPhone de madame

jeudi 5 février 2015

Le 21 novembre 2014 se rendant à son travail, madame s’est fait volé son smartphone qui était pourtant à l’intérieur de son sac à main. Arrivée à son bureau elle constate le forfait et appelle sur le numéro :

Madame : allô ! Le voleur : allô !Madame : monsieur c’est mon téléphone que vous avez Le voleur : effectivement je l’ai pris auprès de deux gamins qui se disputaient sa propriété. Je leur ai demandé le code pour les départager mais ils ont tout les deux refusé. Si vous me donnez le code je saurais que c’est le votre.

Rassurez vous, je n’ai aucun intérêt pour ce téléphone d’autant plus que je travaille ici prêt de l’arrêt bus, je suis cordonnier. Madame : ah c’est vous le cordonnier qui est au rond point ! Je vous connais, d’ailleurs vous avez eu à réparer mes chaussures.Le voleur : voilà ! Et madame, flattée comme le corbeau de la fable, donna au voleur le code de déverrouillage. Elle raccroche et prit immédiatement conscience de son erreur. Elle recompose son numéro et tombe sur la boite vocale. Désespérée elle appelle monsieur et lui conte sa mésaventure.

C’était un test grandeur nature pour lui, un mordu des TIC et fan des films d’espionnage 2.0. Madame fit sa plainte et la déposa à la police qui devait envoyer une requête à l’opérateur téléphonique afin d’avoir l’historique du téléphone depuis son vol et le suivre à la trace. Ce procédé permet d’identifier toute puce insérée dans le téléphone et sa localisation en temps réel grâce à son IMEI. Pendant ce temps monsieur s’est connecté sur www.icloud.com avec l’identifiant Apple de madame et a activé le mode perdu sur l’iPhone.

Le mode perdu permet de verrouiller à distance le téléphone dès qu’il est connecté sur internet et d’afficher un numéro et un message personnalisé à l’attention de celui qui l’a. Croisons les doigts ! Deux semaines plus tard, monsieur reçu un appel d’un mystérieux inconnu. Il il lui dit qu’il a reçu un message sur son téléphone lui disant d’appeler ce numéro (le mode perdu avait fait son effet). Monsieur lui dit qu’il a en sa possession un iPhone volé, celui de madame. Il répond qu’on le lui a vendu au marché Colobane. Monsieur lui dit qu’une plainte était en cours et que le téléphone lui avait fournit son adresse. S’il ne coopérait pas en fournissant les coordonnés du voleur il sera cueilli pour recel. Notre nouveau propriétaire prit au dépourvu souhaita un règlement à l’amiable et demande un délai de 48h pour trouver celui qui le lui a fourgué.

Entre temps, monsieur entra son numéro de téléphone dans Viber, obtint une photo de profil et en fit une capture d’écran. Le délai échu, il revient vers le nouveau propriétaire et ce dernier lui répond qu’il n’a pas retrouvé le vendeur. Et à sa grande surprise il lui dit aussi que son père est un ancien commissaire de la DIC actuellement en voyage et qu’il lui aurait conseillé d’attendre son retour pour régler le problème. Monsieur prit acte non sans lui rappeler la plainte en cours et que ce faisant, un règlement à l’amiable n’était plus envisageable. Se doutant de l’imminence d’une descente de la police, il éteignit le téléphone et resta injoignable pendant une dizaine de jours.

Durant cette période, madame alla au commissariat avec la photo et le numéro obtenu via le mode perdu croyant que cela motiverait les limiers. Peine perdue ! On lui signifia que la procédure devait être respectée, qu’ils ne pouvaient rien faire sans la requête déposée chez l’opérateur. Monsieur avait aussi posté la photo du profil sur Facebook pour une identification. Cette méthode porta ses fruits mais un peu plus tard. Il obtint aussi le nom enregistré sur la puce et envisagea la piste de l’IMEI qui se montrait fastidieuse. A sa grande surprise le grand frère du nouveau propriétaire appela monsieur sur le conseil de ce dernier. Le règlement à l’amiable revint au goût du jour avec la garantie qu’il ne s’agissait pas d’un piège de la police. Il leur dit que le plus important c’est que le téléphone soit rendu à madame, une fois le cas, la plainte sera retirée. Et trois jours après le nouveau propriétaire se manifesta. Un rendez-vous avait été fixé au niveau du rond-point de Liberté 6. Aux environs de 19h, ils se rencontrèrent. Monsieur l’invita à l’accompagner à la maison. Durant le court trajet, il ne cessait de regarder autour de lui, s’attendant sans doute à une irruption de la police. Ce n’est qu’une fois le téléphone remis à madame qu’il se sentit soulagé. On magnifia son courage et sa bonne foi et il prit congé.

Voilà comment un smartphone a été rendu à son propriétaire après un mois de recherche. C’est un cas parmi tant d’autres. Cela ne signifie pas que c’est toujours ainsi. Cependant il y a un minimum de précautions à prendre quand vous avez un smartphone. Prenez le temps de vous familiariser avec les réglages de sécurité, activez le système de localisation et conserver votre IMEI précieusement. N’achetez pas un smartphone chez un inconnu au risque de perdre doublement dans le cas d’un recel. Faites des recherches sur internet et vous trouverez tout ce qu’il faut savoir pour vous protéger du vol et de la perte de vos données. De notre côté, nous ferons un article spécial destiné à ce sujet.

M. Sidy Diouf

(Source : Social Net Link, 5 février 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 263 263 263 264 264 264 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik