twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Comment le Nigeria déjoue les pronostics et lance l’ eNaira, première monnaie numérique d’une banque centrale d’Afrique

jeudi 28 octobre 2021

L’eNaira officiellement lancée le 25 octobre 2021 est la version numérique de la monnaie nationale, le Naira. L’eNaira est donc une Central Bank Digital Currency (CBDC, entendez monnaie numérique d’une banque centrale). C’est l’équivalent numérique de la monnaie physique nigériane, le Naira. Un eNaira vaut un Naira. L’eNaira est émise par la Banque centrale du Nigeria (CBN) et suit donc le taux de change officiel. Les Nigérians peuvent télécharger l’application eNaira et alimenter leurs portefeuilles mobiles en utilisant leurs comptes bancaires existants.

La Banque centrale du Nigeria indique qu’elle adaptera le système après le lancement afin d’encourager son utilisation par les personnes n’ayant pas accès aux services bancaires, notamment dans les zones rurales.

Le lancement de l’eNaira intervient à l’heure où le Nigeria, premier producteur de pétrole d’Afrique, doit faire face aux conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 et à la chute ces dernières années des cours mondiaux du pétrole brut.

Le Nigeria vient ainsi surprendre de nombreux analystes qui le voyaient pas venir aussi rapidement que cela. Par exemple, dans son classement du top 10 des projets de CBDC dans le monde publié dans son rapport d’ avril 2021 sur les CBDC, le cabinet PwC n’avait pas cité le Nigeria.

Les pays comme les Bahamas, le Cambodge, la Chine continentale, l’Ukraine, l’Uruguay, l’Équateur, les Caraïbes orientales, la Suède, la Corée du Sud et la Turquie occupaient le Top dix du classement pour ce qui est de la maturité des projets de CBDC de détail.

Pour la maturité des projets de CBDC interbancaire, les dix pays de ce classement étaient la Thaïlande, Hong Kong, Singapour, le Canada, le Royaume-Uni, la France, l’Afrique du Sud, l’Europe, les Émirats arabes unis et le Japon.

Selon Henri Arslanian, Partner and Global Crypto Leader chez PWC, le grand public sera l’un des principaux bénéficiaires des CBDC « car cela leur donnera accès pour la première fois à une forme numérique de monnaie de banque centrale. Et c’est une étape importante dans l’évolution de l’argent ».

Plus de 60 banques centrales sont déjà entrées dans la course à la monnaie numérique des banques centrales. « Les CBDC changeront la donne, en offrant un accès à des solutions de paiement alternatives pour les citoyens et les entreprises, ainsi qu’en réinventant le règlement des marchés financiers et les transactions monétaires interbancaires », indique pour sa part Benoît Sureau, Partner Financial Services Risk and Blockchain à PwC France & Maghreb.

La société Bitt Inc, basée à la Barbade, à la manœuvre pour l’eNaira Dans un communiqué publié le 30 août 2021, la Banque centrale du Nigéria a annoncé la sélection de la fintech Bitt Inc basée à Barbade comme partenaire technique dans la mise en œuvre au plus tard à la fin de cette année 2021 de l’e-Naira, la version digitale du Naira, la monnaie locale.

Selon le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, M. Godwin Emefiele, les avantages de la monnaie numérique de la Banque centrale sont nombreux. Il énumère par exemple l’augmentation du commerce transfrontalier, l’accélération de l’inclusion financière, des envois de fonds moins chers et plus rapides, des interventions sociales ciblées plus faciles, des améliorations de l’efficacité de la politique monétaire, de l’efficience des systèmes de paiement et même une amélioration du recouvrement des impôts.

Godwin Emefiele indique que l’eNaira fonctionnera comme un portefeuille électronique dans lequel les clients pourront détenir des fonds existants sur leur compte bancaire.

Ce projet de cryptomonnaie baptisé au sein de la banque « Projet Giant » est la résultante d’une longue et profonde réflexion entamée en 2017. Pour la banque centrale, compte tenu de l’explosion significative de l’utilisation des paiements numériques et de l’essor de l’économie numérique, il était important que la CBN suit la tendance mondiale dans laquelle plus de 85 % des banques centrales envisagent désormais d’adopter des monnaies numériques.

La banque précise que la sélection de Bitt Inc a été faite parmi de nombreux soumissionnaires hautement compétitifs. Et Bitt Inc a été choisie sur la base de sa compétence technologique, son efficacité, la sécurité de sa plate-forme, l’interopérabilité et surtout sur son expérience en la matière.

La société Bitt Inc, basée à la Barbade (Située en Amérique du Nord, l’île de la Barbade est un État indépendant faisant partie du Commonwealth britannique, située dans la partie Est de la mer des Caraïbes), a en effet dirigé en avril 2021 le développement de la « DCash » de l’Eastern Caribbean Currency Union, la première monnaie numérique émise par la banque centrale de l’union monétaire.

« En choisissant Bitt Inc, la CBN s’appuiera sur l’expérience prouvée et éprouvée de la société en matière de monnaie numérique, qui est déjà en circulation dans plusieurs pays des Caraïbes orientales. Bitt Inc. a joué un rôle clé dans le développement et le lancement réussi du projet pilote de monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) de la Banque centrale des Caraïbes orientales (ECCB) en avril 2021 », indiquait la banque centrale du Nigeria dans son communiqué.

Beaugas-Orain Djoyum

(Source : Digital Business Africa , 28 octobre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)