twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Comment Mtl a été pistonné pour faire main basse sur les milliards des appels entrants : L’autre décret de Wade et… Me Madické Niang

mercredi 30 mai 2012

Nos confrères de Libération révèlent avoir mis la main sur un décret contresigné par l’ancien ministre des Affaires étrangères, Me Madické Niang, es-qualité de « Premier ministre par intérim », qui pourrait amener les sceptiques à se demander s’il n’y avait pas un système pour écarter le Pm de l’époque, Souleymane Ndéné Ndiaye, de certaines affaires. En effet, ce décret est douteux en ce sens qu’il montre comment le Président sortant et son « Premier ministre par intérim » ont ouvert la voie à…Mtl de Moustapha Yacine Guèye pour lui permettre de rafler de gré à gré le juteux marché des appels entrants, après que Global Voice a été écarté. Et ce, à travers une modification en catimini du Code des marchés publics, comme en témoigne le décret numéro 2011-1944 obtenu par nos confrères et modifiant le décret numéro 2011-1048 du 27 juillet 2011 portant Code des marchés publics. Pour légaliser le contrat de gré à gré que devait passer l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) avec Mtl, le décret a mis le marché hors du champ d’application dudit Code par une savante rhétorique. Avec un argumentaire pour le moins subtil, le décret renseigne : « en vertu des dispositions de l’article 4 du décret N°2011-1271 du 24 août 2011 instituant un système de contrôle et de tarification des communications téléphoniques internationales entrant en République du Sénégal, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (Artp) est autorisée à s’attacher, par contrat d’assistance technique, les services d’une société pour la supervision du trafic téléphonique international et la lutte contre la fraude ». La notion d’assistance et " l’urgence " d’une telle assistance (convoquée par le décret et dont on peine à trouver la justification) ont permis de faire passer, comme lettre à la poste, ce marché dans la catégorie du gré à gré. Et le tour fut joué !

(Source : Seneweb, 30 mai 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)