twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Collège des délégués de l’ARTP Des candidats au vont attaquer le décret de Macky Sall pour annulation

samedi 15 février 2014

Des candidats au Collège des délégués de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), insatisfaits de leur sort, ont décidé de remettre en cause le décret pris, le 9 janvier dernier, par Macky Sall pour nommer les membres de cette instance. Deux parmi les candidats qui concourraient pour le poste réservé au secteur des postes ont, en effet, décidé de saisir la Cour suprême d’un recours en annulation du décret du Chef de l’Etat et aussi pour obtenir un sursis à exécution, selon "Liberation". Les requérants sont des cadres de la poste. Ils estiment que les critères de sélection n’ont pas été respectés et qu’il y a eu entorse aux règles de transparence. Les deux auteurs du recours expliquent avoir été retenus par l’agence en charge de la sélection, après dépôt de dossier et audition. Après leur choix dans la ‘’short-list’’ des trois, ils avaient été informés par le cabinet de sélection que la liste allait être déposée au niveau du ministre de tutelle qui allait transmettre à Macky Sall pour le choix du candidat. Le problème des plaignants c’est qu’ils estiment que le candidat qui a été choisi ne répond pas aux critères. Car pour le choix d’un expert du secteur des postes, SMS a retenu un ancien de la Sonatel, disent-ils, spécialiste du commercial et de la communication. Un homme qui n’a donc pas le cursus recherché, selon les termes de dossier de candidature, poursuit le journal. Pour eux, Karim Sall, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été retenu alors même qu’il n’a pas le profit. Car n’étant pas du monde de la poste.

Pis, disent-ils, son choix est politique. Car il est responsable des cadres de l’APR dans le département de Pikine. Ayant adressé une lettre au Micom depuis le 20 janvier, avec ampliation à SMS et Mimi « Thatcher », sans réponse à ce jour, ils ont décidé de passer à une autre phase. Celle de la saisine de la Cour suprême pour attaquer le décret de SMS. Du côté de l’Artp, on dit n’avoir aucun commentaire à faire sur cette affaire et attendre la décision de justice, indique ‘’Libération’’. On verra bien ce qui va en advenir.

(Source : Dakar Actu, 14 février 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)