twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Collectivités locales et société de l’information : Dakar accueille le forum africain

lundi 27 juin 2005

Du 13 au 15 juillet prochain, Dakar abritera le Forum africain des collectivités locales et de la société de l’Information. En point de presse hier, le président de la commission Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic) du Conseil régional de Dakar, Joseph Sarr explique que le forum entre dans le cadre de la préparation du deuxième Sommet des villes et des pouvoirs locaux sur la société de l’information. Un sommet qui se tient du 9 au 11 novembre à Bilbao en Espagne.

Le forum, à en croire le président de la commission Ntic du Conseil régional de Dakar, va permettre aux collectivités locales d’Afrique et à leurs partenaires institutionnels, académiques et privés d’élaborer des projets "concrets" susceptibles d’être soutenus par le Fonds de solidarité numérique. Des projets qui seront, par ailleurs, avance-t-il, présentés au Sommet de Bilbao. En outre, ce sera, également, l’occasion pour les collectivités locales africaines de mettre en place un groupe d’experts africains pour accompagner les administrations et les collectivités locales dans leur projet de société de l’information. Car, il est considéré comme le jalon permettant de positionner l’action des collectivités locales africaines dans la gouvernance électronique et la solidarité numérique. Ainsi, les participants se chargeront de formuler un cadre de référence des projets portés par les collectivités locales. Partant, de définir des agendas locaux de gouvernance électronique. Mais aussi de trouver des mesures opérationnelles aidant pour leur mise en œuvre. Ils auront aussi la tâche de proposer au Fonds de solidarité numérique des critères pour engager des financements répondant aux préoccupations des collectivités locales. Ils en profiteront pour définir la position des collectivités locales sur les recommandations émises par le groupe de travail du Sommet mondial de la société de l’information sur la gouvernance de l’internet.

Outre les associations regroupants les élus locaux sénégalais, quelques 200 participants venant des autres pays du continent sont attendus.

Elh Saidou Nourou DIA

(Source : Wal Fadjri, 25 juin 2005)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)