twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Colisdays, une plateforme sénégalaise d’envoi de colis entre particuliers

mardi 20 juin 2017

Le but de Colisdays, une plateforme communautaire gratuite lancée depuis mars 2017 par des Sénégalais établis en France, est de mettre en relation des particuliers avec des voyageurs profitant d’un déplacement déjà prévu pour transporter des colis.

C’est en ressentant à plusieurs reprises le besoin d’envoyer en urgence des biens en Afrique mais aussi en se confrontant aux coûts élevés des services postaux que les membres fondateurs de la plateforme, Sénégalais d’origine vivant en France, ont pensé à trouver une alternative. « Nous étions constamment confrontés aux limites des services postaux classiques. D’abord, les prix pratiqués pour des envois en Afrique étaient excessivement chers, ensuite les délais de livraison ne sont pas toujours raisonnables », explique Mactar Sylla, cofondateur et directeur général de la plateforme. « Ces deux raisons, note-t-il, ont contribué au développement de plusieurs alternatives aux services postaux » et autres systèmes D comme les fameux « Gp », nom issu des initiales de « gratuité partielle ».

Fonctionnement

Colisdays.com permet à chaque particulier, en fonction de son budget et de son besoin, de trouver expressément un voyageur susceptible de lui transporter son colis d’un point A vers un point B. « Il s’agit, pour les voyageurs, de monétiser un espace inoccupé (coffre de voiture, kilos de bagages en avion…) et de le mettre à profit auprès d’utilisateurs souhaitant envoyer un colis ou documents à moindre coût et sur un délai de temps raisonnable », explique le directeur général de Colisdays. Ainsi, les membres inscrits sur la plateforme peuvent créer gratuitement des annonces en spécifiant toutes les informations utiles sur leur trajet et recevoir des propositions de personnes souhaitant expédier des colis. La plateforme compte actuellement « 3000 utilisateurs provenant de différents pays : France 56 %, Sénégal 22 %, Etats-Unis 9%, Canada 3 %, Italie 2 % ».

Vulgariser le concept de l’économie de partage

Pour développer le site et étendre ses fonctionnalités, Mactar Sylla, également champion du monde de scrabble, est entouré par deux associés : Adama Lèye, directeur technique en charge du développement du site, et Saliou Nguirane, directeur du business development. Le trio compte ainsi vulgariser le concept de l’économie de partage en Afrique. « Les spécialistes de l’économie de partage prétendent qu’après le transport et le logement, la logistique sera le prochain secteur touché par « l’Ubérisation », c’est-à-dire un service rendu par un particulier pour un particulier, un modèle basé sur l’échange et la facilité par les moyens de la technologie et de l’information », argue le Dg de Colisdays qui compte tirer profit plus tard du nombre croissant de touristes internationaux vers l’Afrique, malgré le développement rapide de la concurrence avec des startups dans le même domaine d’activité. Afin de renforcer au maximum la croissance de la communauté Colisdays et d’acquérir un volume important d’utilisateurs (avec un objectif de 10.000 membres d’ici à la fin de l’année 2017), la plateforme opte pour le moment de ne pas prélever de commission sur les transactions effectuées.

10.000 utilisateurs d’ici fin 2017

« Aujourd’hui, nous agissons en tant qu’intermédiaire et ne prenons aucune commission sur les transactions entre les parties. Colisdays ne participe aucunement à la convention entre l’expéditeur et le voyageur, les deux parties doivent s’entendre sur la totalité des modalités de leurs conventions », précise-t-il. Cependant, en 2018,les fondateurs espèrent proposer aux utilisateurs un service de paiement intégré à la plateforme. Pour l’heure, ils s’attachent à renforcer la sûreté de la plateforme et accroître la confiance des visiteurs. Pour cela, Colisdays veille à vérifier les profils des membres inscrits et s’assure qu’ils soient en phase avec leurs conditions générales d’utilisation, gage de la fiabilité du site. Ainsi, tout utilisateur a la possibilité de dénoncer, à travers la fonctionnalité « signalement de profil », les membres suspects. Pour l’heure, la plateforme récolte de bons retours d’expérience des utilisateurs, notamment sur sa page Facebook suivie par près de 15.000 internautes. Les 2/3 du trafic proviennent de la France, du Sénégal et des Etats-Unis. Nonobstant, les fondateurs comptent promouvoir prochainement leurs activités dans les pays de l’Afrique de l’Ouest. Sous peu, les visiteurs découvriront une nouvelle interface graphique plus ergonomique avec de nouvelles fonctionnalités leur permettant de trouver des voyageurs fiables et reconnus par la communauté. « Chaque utilisateur pourra donner son avis et une note à un voyageur avec qui il a été en relation à la fin de la transaction. Ces avis serviront de références pour la communauté d’utilisateurs et vont ainsi assurer la crédibilité de Colisdays », conclut-il.

Mamadou Alpha Sané

(Source : Le Soleil, 20 juin 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)