twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Club de la solidarité internationale À la recherche de solutions

jeudi 8 juin 2006

Le club de la solidarité numérique internationale est dans nos mûrs depuis hier pour les besoins d’un séminaire de deux jours sur la préparation des logiciels et surtout la recherche de solutions.

Le club de la solidarité numérique, créé à l’initiative du secteur privé est un véritable réseau composé d’acteurs issus de tous les milieux dont les actions coordonnées visent à lever les freins à l’utilisation des nouvelles technologies et de réduire ainsi la facture numérique. Le Club s’est fixé comme objectif de favoriser les Synergies entre acteurs publics, privés, Ong, impliqué dans les projets de solidarité numérique internationale. Le club compte aussi promouvoir les solutions visant à rendre les pays en voie de développement indépendants sur le plan numérique. Ainsi durant les deux jours les membres et plusieurs hommes d’affaires et chef d’entreprises vont réfléchir sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Dans son plaidoyer, le président fondateur du club, Douglas Mbiandou, a déclaré que le séminaire permettra aux membres d’entrer en contact avec les services publics et privés de notre pays et de leur proposer des solutions sur le bon fonctionnement de leur entreprise. Face à la presse, le président qui avait à ses côtés la directrice Marianne Guilhen et Pape Ahmadou Konté le chargé du projet Ntic à la Ville de Dakar ont tenté de convaincre les journalistes sur l’importance du club de la solidarité à travers le monde. Les représentants du club de la solidarité numérique estime que malgré les multiples avantages que les nouvelles technologies sont susceptibles d’apporter, les pays en développement, jusqu’à présent utilisent peu les nouvelles technologies. Cela est dû à une méconnaissance des possibilités offertes par les nouvelles technologies. Il y a l’insuffisance des infrastructures de télécommunication et des raccordements à l’Internet, le coût de l’accès aux nouvelles technologies, pénurie de personnel compétent, impossibilité d’utiliser les langues et les contenus locaux autant d’in préhensions selon lui. Ce matin plusieurs thèmes seront abordés par les membres parmi lesquels la présentation du club, introduction aux logiciels libres, logiciels libres solutions pour l’éducation etc. Le 15 juin prochain, le club organisera une journée décentralisée sur les Ntic dans la ville de Rufisque.

Eugène Kaly

(Source : Le Soleil, 8 juin 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)