twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Classement des pays d’Afrique selon le niveau de protection aux cyberattaques : Maurice leader depuis 2014

mardi 7 septembre 2021

Neuf en 2018, ils sont désormais au nombre de quinze les pays africains dotés d’un écosystème capable de répondre efficacement aux cybermenaces. Le nombre de nations complètement vulnérables aux intrusions et autres attaques informatiques demeure toutefois élevé.

En Afrique, l’attrait pour l’Internet croit progressivement. En 2020, We Are Social et Hootsuite estimaient à 34% le taux de pénétration de la connectivité mobile sur le continent. En croissance de 10% comparé à 2019. Cependant, les 453,2 millions d’internautes mobiles dénombrés dans leur Digital Report 2020, dont les habitudes de consommation d’Internet ont changé avec la Covid-19, achètent, se divertissent, tchattent, travaillent, dans un environnement numérique fortement exposé aux cybermenaces. Le niveau de cybersécurité du continent laisse encore à désirer.

Selon l’Union Internationale des télécommunications (UIT), dans son Global Cybersecurity Index 2020, seuls 29 pays africains ont une législation sur la protection des données ; 23 ont une stratégie nationale de cybersécurité ; 19 ont un centre d’alerte et de réponse aux cyberattaques (CERT). Seuls 31 ont une législation sur le piratage des réseaux ; 17 ont une législation sur le harcèlement en ligne, seuls 6 ont un mécanisme de développement des compétences en cybersécurité ; 12 ont noué des accords bilatéraux de cybersécurité contre 19 pour des accords multilatéraux ; 29 sont engagés dans des activités internationales sur la cybersécurité.

Seuls 15 pays affichent un niveau de préparation de la cybersécurité supérieur à la moyenne mondiale. L’île Maurice demeure leader du continent. Une place qu’elle occupe depuis 2014. Elle est talonnée par l’Egypte. La Tanzanie qui occupait la 8e place africaine en 2018 est montée de cinq places pour occuper désormais la 3e.

Les mauvais élèves sont nombreux. Une vingtaine affiche un niveau de cybersécurité basique. C’est le cas de la RD Congo, du Burundi, de la Guinée équatoriale, ou encore de Djibouti qui est déjà connecté à plus de huit systèmes sous-marins de fibre optique qui ont boosté l’offre de connectivité dans le pays.

Le constat de l’UIT sur la faible préparation de l’Afrique à la cybersécurité est une inquiétude qu’elle exprime au regard de l’importance qu’a gagnée l’Internet et les réseaux numériques avec la pandémie mondiale et la croissance des cybermenaces. Selon le cabinet Verified Market Research, le marché de la cybersécurité au Moyen-Orient et en Afrique qui était évalué à 5,92 milliards USD en 2018 devrait atteindre 17,30 milliards USD d’ici 2026. C’est dire l’importance du futur besoin qu’exprimeront les entreprises et les gouvernements. Des sociétés comme Orange Cyberdefense qui ont compris les enjeux en sécurité des réseaux derrière la révolution numérique se positionnent déjà en conséquence sur le continent.

« Le besoin d’un cyberespace sûr et sécurisé est devenu plus important que jamais, d’autant plus que nous devenons tous de plus en plus dépendants des « lignes de vie numériques », a déclaré Doreen Bogdan Martin, la directrice du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT.

La Société financière internationale (SFI) et Google estiment dans leur rapport conjoint « e-Conomy Africa 2020 » que grâce au développement d’Internet et des services numériques depuis 2000, le numérique pourrait générer un revenu de 180 milliards $ pour l’économie africaine d’ici 2025 et 712 milliards $ d’ici 2050. Mais la faible fiabilité des plateformes numériques africaines, si elle perdure, pourrait tout faire capoter. A l’attention du continent, l’UIT égrène une série de recommandations pour diminuer la cyberinsécurité actuelle.

Classement des pays d’Afrique selon le niveau de cybersécurité

Pays Niveau 2020 sur 100 Rang africain 2020 Pays Niveau 2018 sur 1.000 Rang africain 2018
Maurice 96,89 1 Maurice 0.880 1
Egypte 95,48 2 Egypte 0.842 2
Tanzanie 90,58 3 Kenya 0.748 3
Ghana 86,69 4 Rwanda 0.697 4
Tunisie 86,23 5 Afrique du Sud 0.652 5
Nigeria 84.76 6 Nigeria 0.650 6
Maroc 82,41 7 Tanzanie 0.642 7
Kenya 81.7 8 Ouganda 0.621 8
Bénin 80.06 9 Tunisie 0.536 9
Rwanda 79.95 10 Bénin 0.485 10
Afrique du Sud 78.46 11 Côte d’Ivoire 0.456 11
Ouganda 69.98 12 Botswana 0.440 12
Zambie 68.88 13 Ghana 0.437 13
Côte d’Ivoire 67.82 14 Zambie 0.436 14
Botswana 53.06 15 Cameroun 0.432 15
Cameroun 45.63 16 Maroc 0.429 16
Tchad 40.44 17 Burkina Faso 0.400 17
Burkina Faso 39.98 18 Gabon 0.318 18
Malawi 36.83 19 Sénégal 0.305 19
Zimbabwe 36.49 20 Soudan 0.294 20
Sénégal 35.85 21 Gambie 0.280 21
Soudan 35,03 22 Ethiopie 0.278 22
Algérie 33,95 23 Malawi 0.275 23
Togo 33.19 24 Algérie 0.262 24
Gambie 32.12 25 Seychelles 0.259 25
Libye 28,78 26 Liberia 0.206 26
Ethiopie 27.74 27 Libye 0.206 27
Sierra Leone 25.31 28 Madagascar 0.196 28
Mozambique 24.18 29 Guinée 0.191 29
Madagascar 23.33 30 Zimbabwe 0.186 30
Guinée 20.53 31 Congo 0.167 31
Mauritanie 18,94 32 Mozambique 0.158 32
Eswatini 18.23 33 Sierra Leone 0.138 33
Cap- Vert 17.74 34 Eswatini 0.133 34
Somalie 17,25 35 Namibia 0.127 35
Sao Tome et Principe 15.64 36 Mauritanie 0.107 36
Congo 14.72 37 Tchad 0.098 37
Seychelles 13.23 38 Angola* 0.097 38
Angola 12.99 39 Niger 0.094 39
Namibie 11.47 40 Burundi 0.087 40
Niger 11.36 41 Togo 0.087 41
Gabon 11.38 42 Mali 0.085 42
Mali 10.14 43 Somalie 0.107 43
Guinée-Bissau 9.85 44 Soudan du Sud 0.065 44
Liberia 9.72 45 Sao Tome et Principe 0.064 45
Lesotho 9.08 46 Djibouti 0.063 46
Soudan du Sud 5.75 47 Guinée-Bissau 0.055 47
RD Congo 5.3 48 Cap-Vert 0.051 48
Comores 3,72 49 Lesotho 0.051 49
RCA 3.24 50 RCA 0.036 50
Djibouti 1,73 51 Guinée Eq. 0.031 51
Burundi 1.73 52 Erithrée 0.020 52
Erithrée 1.73 53 Comores 0.015 53
Guinée Eq. 1.46 54 RD Congo 0.008 54

Source : UIT

(Source : Agence Ecofin, 7 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)