twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cinq pays africains s’accordent sur la nécessité de mettre en place le "free roaming"

mardi 29 novembre 2016

Un protocole d’accord sur les principes de base pour la mise en œuvre du "free roaming" a été signé, lundi à Abidjan (Côte d’Ivoire), par les directeurs généraux des Autorités de régulation des télécommunications du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Conakry, du Mali et du Sénégal, informe un communiqué reçu à l’APS.

Les directeurs d’Autorités de régulation des télécommunications, guidés par les Actes additionnels de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et l’engagement des chefs d’Etat à renforcer la cohabitation et la promotion d’un marché commun en adéquation avec la vision de l’Alliance "Smart Africa", ont apposé leur signature sur un document de 13 points, précise le document.

Afin de répondre à la volonté d’intégration des pays de l’Union africaine autour d’un marché commun dans le domaine des télécommunications et des TIC et à la nécessité de faciliter la mobilité des populations à travers les TIC et de favoriser l’intégration régionale par la réalisation d’un "free roaming", ils ont convenu d’œuvrer à la validation de ce protocole d’accord par le ministre en charge des télécommunications de chaque partie, lit-on dans le communiqué.

Selon la même source, les responsables des Autorités de régulation s’engagent à faciliter les échanges d’informations tarifaires et techniques entre les autorités de régulation, la mise en place, dans chaque pays, d’un comité national technique et la facturation des appels des abonnés en déplacement au tarif local dans le réseau du pays visité.

Ils ont également convenu de la mise en œuvre de la gratuité de la réception d’appel pour les usagers en roaming, de l’orientation des tarifs de location des capacités internationales vers les coûts, de celle des tarifs de terminaison internationale vers les coûts et de la suppression de toute surtaxe sur le trafic international entrant et en mode itinérance entre les pays, ajoute-t-elle.

Il est mentionné dans le protocole d’accord, la mise en place d’un comité de gestion de fraude entre les pays et l’obligation de rendre effectif le "Free Roaming" entre les pays au plus tard le 31 mars 2017.

Il y est également retenu l’obligation de fiabiliser l’identification des abonnés aux services de téléphonie mobile afin de renforcer la lutte contre la fraude, mais aussi l’évaluation avec présentation d’un rapport aux autorités gouvernementales des pays, au plus tard le 31 juillet 2017.

(Source : APS, 29 novembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)