twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cheikh Tidiane Mbaye, directeur général de la SONATEL : « Les tarifs pour la diaspora et pour les consommateurs locaux vont baisser »

lundi 7 mai 2012

« C’est un long combat qui date de presque deux ans avec des rebondissements nombreux. Le président Macky Sall avait pris des engagements de supprimer la surtaxe (sur les appels téléphoniques internationaux entrant au Sénégal). Pour moi, c’est un grand jour. Je trouve admirable que, à peine un mois après sa prise de fonction, qu’il ait procédé à l’abrogation de ce décret qui, comme le ministre l’a rappelé, a causé beaucoup de tort non seulement aux opérateurs, à l’Etat mais aux consommateurs surtout. Nous savons que la situation financière de l’Etat n’est peut-être pas la meilleure aujourd’hui, c’est normal que les opérateurs contribuent à son amélioration. Nous l’avons toujours dit, nous ne sommes pas opposés à cela, nous sommes des sociétés citoyennes et il est admirable de constater que l’ensemble des trois opérateurs s’inscrivent dans cette voie. L’accord est un engagement conformément à celui du candidat aujourd’hui président de la République. Les conséquences seront notamment une baisse des tarifs non seulement pour nos compatriotes de la diaspora mais aussi pour les consommateurs locaux. L’application du décret a créé des manques à gagner estimés à 25 milliards de francs Cfa par an. Nous nous étions trompés, cette estimation date de 2011. Aujourd’hui, quand nous regardons les conséquences de ce décret sur les recettes du trafic, nous nous rendons compte qu’elles sont encore beaucoup plus importantes. Ce n’est même pas 25 milliards comme nous l’estimions mais plutôt autour de 35 milliards de francs Cfa qui étaient perdus pour l’économie du pays. Il y a eu perte pour les opérateurs et pour l’économie. »

Propos recueillis par Malick. Ciss

(Source : Le Soleil, 7 mai 2012)

Post-Scriptum

El Hadji Malick Thiam, directeur de marketing d’Expresso Sénégal : « Ce fut une bataille très longue »

« Aujourd’hui, c’est un succès que nous avons pu réaliser avec le gouvernement et les opérateurs des télécoms du Sénégal. Ce fut une bataille très longue mais nous sommes arrivés à un consensus. C’est bien pour le Sénégal et pour les Sénégalais de la Diaspora et pour l’économie sénégalaise. Nous ne pouvons pas parler de manque à gagner, ce sont des coûts qui sont répercutés aux gens qui appellent au Sénégal, notamment les Sénégalais de l’extérieur qui sentaient beaucoup plus cette taxe. Concernant le Sénégal, cela a créé une petite conséquence dans la fraude, nous n’arrivions plus à contrôler les appels frauduleux ».

M. Ciss

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)