twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cheikh Amar/ARTP : C’est la guerre des chiffres

samedi 2 juin 2012

Lors de sa conférence de presse du mercredi, le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (ARTP), Thierno Alassane Sall a dit que la société qu’il dirige a remis intégralement l’argent pour l’achat de deux immeubles à Cheikh Amar. Ce que l’entrepreneur concerné n’a pas manqué de réfuter par voie de presse.

Il a dit que l’ARTP lui doit de l’argent et que les bâtiments sont là en construction. Mais en réalité l’ARTP ne doit à l’homme d’affaires que la somme de 125 millions de francs Cfa représentant 2,6% des sommes à payer. En clair, Cheikh Amar a déjà empoché 97,4% des sommes pour la construction de deux immeubles qui sont au stade des fondations (voir photos).

Dans un document que s’est procuré EnQuête, il est donné les dates de paiements qui montrent que le premier immeuble est entièrement payé. En effet, la SONATEL a viré le 3 mars 2011 dans le compte BSIC de l’agence régulatrice 3,5 milliards de F Cfa. Le 26 mai 2005 s’est fait un premier virement dans les comptes de Touba real state (TRE) de 1,5 milliard. Les deux milliards restants ont été versés en 4 traites comme l’a rapporté avant-hier M. Sall. La première est versée le 26 mai 2011. Les autres les 26 juillet, 26 août et 26 septembre de la même année. Dans le document dont ‘’Enquête’’ détient une copie, il est notifié que ‘’tous les paiements ont été faits directement au vendeur (pas devant notaire)’’.

Concernant le deuxième immeuble, un virement de 1,5 milliard a d’abord été fait le 28 juillet 2011 à Amar holding sous la signature de l’agent comptable particulier (ACP). Les 9 août et 5 octobre 2011, respectivement 250 millions et 125 millions ont été donnés à la société d’Amar toujours sous la signature de l’ACP. Suivront des traites de 675 millions pour le paiement de 2,7 milliards à échéance du 15 septembre, 15 novembre 2011, des 5 avril et 5 mai 2012. Et comme pour le premier immeuble, ‘’tous les paiements ont été faits directement au vendeur’’, c’est-à-dire pas devant un notaire.

(Source : Enquête, 2 juin 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)