twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Chantiers de l’Etat sur les TIC : La part belle aux entreprises nationales

mardi 18 septembre 2007

Les Technologies de l’information et de la communication (Tic) n’ont pas été laissé en rade lors de la cinquième déclaration de politique générale de l’alternance.

Le Premier ministre, Cheikh Hadjibou Soumaré a indiqué l’intérêt que son gouvernement porte à ce secteur. « Le Sénégal a l’ambition de se positionner dans le peloton de tête des pays qui fondent leur développement économique et social sur ce secteur », a-t-il lancé hier, lundi 17 septembre à l’Assemblée nationale. Selon lui, « un des axes principaux de développement des Tic et des téléservices est la productions de contenus numériques, à vocation culturelle et éducative ». Le cri de cœur des opérateurs et chefs d’entreprise du secteur de ces derniers temps a, ainsi été bien entendu. Cheikh Hadjibou Soumaré a fait savoir que « l’engagement et la modernisation de l’administration et des collectivités locales devraient générer un volume important d’activités pour les entreprises du secteur, ainsi que de nombreux emplois spécialisés, notamment dans le cadre des chantiers numériques identifiés pour construire le e-Sénégal ».

Il est par ailleurs persuadé que l’émergence d’une société de l’information crée de nouvelles opportunités sociales, politiques, économiques et culturelles. Le chef du gouvernement a, aussi estimé que pour relever les défis que pose la fracture numérique, le gouvernement entend poursuivre le renforcement et l’extension des centres multimédias communautaires dans les régions, la mise en place d’un programme de formation des jeunes aux Tic dans le cadre des centres régionaux d’initiation aux Tic. Le gouvernement envisage également une libéralisation du marché des télécommunications et la création d’un fonds pour le service universel. Le Premier ministre a, également insisté sur la promotion de l’e-business et la création d’un environnement favorable au développement des services à forte valeur ajoutée.

Cheikh Hadjibou Soumaré a, au delà du chapitre qu’il a consacré aux Tic, il a de manière ramassée et dans presque tous les secteurs et sous secteurs inclus les technologies de la politique et les plans d’actions de l’Etat.

Ibrahima Lissa Faye

(Source : Sud Quotidien, 18 septembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)