twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Challenge Orange D4D : Les lauréats à l’honneur à Dakar

jeudi 18 juin 2015

La vie change avec les données d’Orange. Demandez aux lauréats du D4D d’Orange qui ont eu à travailler des données de l’opérateur.

On parlait des 3 primés, mais au final, ce sont 6 projets qui ont été présentés par Orange après la finale du Challenge Data For Developpement. Les 6 scientifiques qui ont tous présenté des applications issues des données fournies par la société de téléphonie ont produit des résultats époustouflants. Les 3 premiers projets primés concernent le domaine de la santé, notamment dans le cadre de la lutte contre la schistosomiase et le paludisme, également dans le domaine de l’agriculture, pour l’amélioration des techniques de production du millet et enfin, dans le domaine de la production et de la fiabilisation de statistiques nationales. « Les objectifs de D4D sont d’améliorer le fonctionnement de la société, supporter le travail des ONG et aider à améliorer les politiques publiques en matière de réduction de la pauvreté, l’alimentation, la prévention d’épidémies, le développement des transports publics, la congestion urbaine, l’assistance en cas d’urgence. Sonatel & Orange accueillent actuellement au Sénégal les équipes scientifiques primées à l’issue du challenge D4D, en collaboration avec les ministères de la santé, de l’agriculture et l’ANSD, dans le but de tirer des applications pratiques des résultats des différents travaux, au profit des populations sénégalaises. À travers D4D, le Sénégal va entrer dans l’ère très prometteuse du Big Data, une technologie qui offre d’énormes perspectives pour l’Afrique de manière générale, en ce sens que toutes les applications sont possibles tant sur le volet des services offerts aux clients par les opérateurs que pour les ouvertures en direction du monde de la recherche pour le développement. Les seules limites seraient l’imagination des chercheurs et le strict respect des données personnelles, à travers des procédés d’anonymisation rigoureux », s’est félicité Abdoul Karim Mbengue le Directeur de la communication Institutionnelle et des relations externes de Sonatel Orange.

Son satisfecit trouve une approbation au niveau de l’autorité en la personne du professeur Olivier Sagna représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche excusé. Monsieur Sagna s’est félicité de la présence au départ du concours de 11 équipes sénégalaises. Ce qui est remarquable du fait du caractère nouveau et spécialisé de ce champ de recherche. Il y voit l’implication de l’Université dans la politique nationale de développement économique et sociale comprise dans le PSE. Mais, ce qui le plus marqué Olivier Sagna, c’est la présence dans l’équipe gagnante d’un candidat spécial. « C’est avec une grande fiérte que nous découvrons les noms de Mamadou Ndiaye de l’ESP dans l’équipe gagnante. Celui de Babacar Mbaye Ndiaye de la FASEG, de Roger Marcelin Faye de l’ESP et de Serigne Guéye de l’Université d’Avignon dans les autres équipes bien notées. Nous espérons qu’à l’avenir, ils seront les éclaireurs d’une nouvelle génération de chercheurs sénégalais locaux ou de la diaspora qui participent à l’amélioration des conditions de vie de leus compatriotes grâce à leurs connaissances acquises dans les universités locales », a-t-il déclaré. Toutefois, Olivier Sagna n’a pas oublier d’encourager l’incubateur d’entreprises TIC de Dakar, le CTIC qui se distingue par son encadrement et la qualité de ses conseils aux jeunes sénégalais et passionnés de technologie et qui veulent en faire un moyen de gagner leur vie, et même de créer des emplois. Des éléme,ts comme Aboubacar Sonko le promoteur de la plateforme Mlouma qui a reçu des mains des représentants d’Orange un chèque de 6 millions de francs pour soutenir ses efforts dans les TIC.

Il faut souligner que l’édition du D4D a eu lieu grâce à l’appui de partenaires des TIC au service du développement : université de Dakar, Université de Saint-Louis, Université Catholique de Louvain, Université de Santa Barbara en Californie, Institut de Technologie du Massachusetts (MIT, Boston), World Economic Forum, Global Pulse, PARIS21, le regroupement des opérateurs GSMA et la Fondation Bill Gates.

Amayi Badji

(Source : Réussir business, 17 juin 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)