twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cession des actions de la Sonatel à France Télécom : Le Rds/Tds désapprouve la sortie du Ministre des finances

jeudi 30 avril 2009

Le Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie / Takku Defaraat Senegal (RDS / TDS) de Robert Sagna n’approuve pas la sortie du Ministre de l’économie justifiant la décision de gouvernement de céder ses parts de la Sonatel à France Télécom.

Le Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie / Takku Defaraat Senegal (RDS / TDS) de Robert Sagna qualifie « d’inopportune » la déclaration du Ministre de l’Economie et des Finances expliquant la vente des actions de la Sonatel à France Télécom par des besoins de liquidités pour faire face à certaines urgences d’intérêt national. Pour lui, cette sortie « met à nu l’incapacité du Gouvernement à concevoir une bonne politique d’autofinancement et confirme bien l’état de délabrement avancé de la santé financière de notre pays ».

Les camarades de Robert Sagna expliquent que la « crainte des travailleurs de la SONATEL, hostiles à la cession de parts nationales à France Télécom, se fonde sur le sort négatif qu’ont connu la plupart des sociétés vendues ou partiellement cédées à des étrangers, tant du point de vue des intérêts du pays que de ceux des travailleurs et des usagers ». Et d’ajouter : « c’est à cause d’une mauvaise gestion portant le cachet de l’Alternance et caractérisée par une privatisation à outrance, que toutes les sociétés fleurons de l’économie nationale ont fini d’être à genoux ».

Appel à la lucidité

Le secteur tertiaire n’échappe pas à ce bradage, renseigne le communiqué. En ce qui concerne la crise du transport aérien sénégalais, le Rds a donné l’exemple de Air Sénégal International et la Royal Air Maroc. Une crise due, selon lui, à des pertes de 25 milliards de francs CFA sur les trois dernières années d’exercice, provoquant un arrêt de l’exploitation avec le blocage de près de 1000 passagers, hypothéquant le travail de 500 employés et nécessitant, pour être jugulée, une recapitalisation de près de 40 milliards. Pour les camarades de Robert Sagna « il n’y a l’ombre d’aucun doute que c’est une crise de confiance entre l’Etat du Sénégal et la Royal Air Maroc (actionnaires de Air Sénégal International avec respectivement 49 et 51 % du capital de l’entreprise), crise que les deux parties peuvent bien surmonter ». C’est pourquoi le Bureau Politique appelle le Gouvernement à beaucoup plus de lucidité dans le traitement de ce différend, afin de sauvegarder les intérêts des deux parties.

(...)

Bacary Domingo Mané

(Source : Sud Quotidien, 30 avril 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)