twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cession de Tigo : Millicom livre les dessous du contrat

vendredi 4 août 2017

Le contrat qui lie le Groupe Millicom au PDG de Wari prend une autre tournure, voire une résiliation de contrat due au non-respect des engagements financiers par Kabirou Mbodje. Selon des sources concordantes, Millicom met fin aux négociations avec la Société de transfert d’argent qui ne parvient pas à payer le financement qui lui a été assigné par son revendeur. A cet effet, le Groupe Telecom explique les dessous du contrat et notamment ce qui l’a poussé à trouver un nouvel acquéreur en l’occurrence le consortium composé du Groupe Teyliom Telecom sous le contrôle du richissime sénégalais Yérim Sow, NJJ et de Sofima.

C’est une véritable raclée que le groupe Millicom a infligé au PDG de Wari Kabirou Mbodje qui a marqué ses empreintes dans le secteur des télécommunications. Dans les colonnes du quotidien les Echos, « l’accord de vente, signé le 2 février passé entre Wari et Millicom, fixait au 2 juin, la date butoir pour que Wari apporte les financements requis dans le cadre de la transaction. En cas de non-respect par Wari de cette obligation de financement, l’accord de vente octroyait le droit à Millicom de résilier la transaction immédiatement sur simple notification. A la date du 28 juillet 2017, soit pratiquement 2 mois après la signature de l’accord de vente, Wari n’avait toujours pas apporté le financement requis. Le groupe Millicom a décidé d’exercer son droit de mettre fin à la transaction et a adressé à Wari une notification dans ce sens, conformément aux termes de l’accord de vente ». Le groupe de télécom estime que le Sénègal ne peut pas avoir meilleur choix pour la reprise de Tigo que le consortium composé du Groupe Teyliom Telecom, NJJ et de Sofima en raison de leurs parcours et de leurs forces de frappe financière. A noter le que Groupe Teyliom Telecom est contrôlé par le sénégalais Yérim Sow. Ayant confiance en l’expertise du magnat financier sénégalais, le Groupe de Télécommunication de lâcher : « le domaine des télécoms, Yérim Sow et Teyliom sont très connus et disposent d’une expérience réelle. Ce qui n’est pas le cas du groupe Wari ».

(Source : Dakar Matin, 4 août 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)