twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ce que je retiens du projet de Parc des Technologies Numériques

mardi 25 octobre 2016

J’ai été convié ce jour à l’atelier du Ministère des Postes et des Télécommunications travaillant en ce moment sur le projet de Parc des Technologies Numériques (PTN).

A l’issue de ces séances de travail, le comité de pilotage de ce projet espère recueillir l’ensemble des attentes des acteurs. D’ici là, architectes, porteurs de projets, incubateurs, opérateurs de télécommunication, services des ministères touchés de près ou de loin par ce projet, agences, bureaux, organismes d’investissement, se seront appropriés le projet et auront renseigné la tutelle sur leurs besoins réels pouvant rendre cette infrastructure attractive et véritablement opérationnelle.

Je dois ainsi dire que trouve que la démarche des services du Ministère des Postes et des Télécommunications est louable dans le sens où le focus group auquel j’ai pu assister aujourd’hui regroupait les principales parties prenantes du projet de Parc des Technologies Numériques (PTN).

En effet, ce projet, qui a pour mission de soutenir l’industrie des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et des Télécommunications veut à terme contribuer à la croissance économique du Sénégal en mettant à disposition d’une large palette de secteurs de l’économie numérique un bijou technologique dont il est question à ce stade de réfléchir sur le contenu. Mais pour ce faire, ces acteurs cités plus haut ont été conviés à une séance de travail qui permet de cogiter en synergie sur l’essentiel des attentes que peuvent formuler ceux qui pourront, à terme, bénéficier de cette infrastructure d’un coût estimatif de 46,314 milliards de francs CFA (70,61 millions d’Euros).

Des recommandations pertinentes ont été formulées et des orientations stratégiques vont continuer à être collectées. A l’issue de cette réflexion concertée qui a été entamée, le comité de pilotage pourra ainsi enrichir les principaux axes d’intervention ciblés avec ses partenaires techniques et financiers.

Le PTN a pour ambition d’aménager, sur un site fermé de 25 hectares situé sur le pôle urbain de Diamniadio, la première et la plus grande plateforme régionale de promotion de l’innovation et du développement de services numériques, créatrice d’emplois. Il s’agira d’une infrastructure de classe internationale qui fera du Sénégal une plaque tournante attractive pour l’investissement dans le secteur des TIC.

Ce projet a pour objectifs :

- Créer 35.000 emplois directs et 105.000 emplois indirects d’ici 2025 ;
- Soutenir l’industrie des TIC ;
- Permettre l’éclosion d’entreprises numériques locales ;
- Contribuer à la croissance économique du Sénégal ;

A noter que ce projet qui s’inscrit dans le plan d’actions prioritaires du Plan Sénégal Emergent (PSE), est financé à hauteur de 90% par la Banque africaine de développement (BAD).

Demba Guèye

(Source : DG, 25 octobre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)