twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ce qu’il faut savoir sur les données personnelles

vendredi 16 février 2018

Le business des données personnelles des utilisateurs en échange d’un accès gratuit sur certaine plateforme est devenu une activité prolifique pour les géants du web. Ces plateformes sont connues sous le nom de réseaux sociaux.

Définitions et genèse des réseaux sociaux

Est considéré comme réseau social, toute plateforme permettant de réunir des personnes via un lien sociale, via des échanges personnalisés etc. ........ Ces espaces virtuels ont fait leurs premières apparitions à la fin des années 90. Selon Wikipédia, l’expression « réseaux sociaux » renvoie à l’usage social d’internet ainsi qu’aux services de réseautage social, qui peuvent se définir comme l’ensemble des moyens en ligne mis en œuvre pour relier des personnes physiques ou morales entre elles. Il recouvre les applications Web connues sous le nom de « service de réseautage social en ligne », avec de multiples objectifs et vocations. Elles servent à constituer un réseau social virtuel en reliant par des liens hypertexte ou des bases de données des identités virtuelles dont les créateurs emploient ensemble une variété d’outils dans le but de faciliter, par exemple, la gestion des carrières professionnelles, la distribution et la visibilité artistique ou les rencontres privées mais aussi la communication électronique.

Les services que propose ces réseaux, sont présentés essentiellement comme étant gratuits vis à vis des consommateurs et que toutes toutes personne disposant d’un accès internet peut s’y inscrit en fournissant ces identités. Cependant ces pratiques sont en réalité un modèle économique particulier et nous essayerons de vous l’expliquer clairement. De ce fait les informations sur des tierces personne est de plus en plus omniprésentes sur internet et leurs importance économique est aussi de plus en plus croissante.

Qu’est-ce qu’une donnée personnelle ?

« Constitue une donnée à caractère personnel toute information relative à une personne physique identifiée ou qui peut être identifiée, directement ou indirectement, par référence à un numéro d’identification ou à un ou plusieurs éléments qui lui sont propres.

Cette définition implique à toute institution de mettre en application des mesures et lois visant à protéger ces citoyens. C’est pourquoi l’état du Sénégal, depuis 2008 sous le régime de son excellence Me Abdoulaye WADE de prendre au sérieux cette problématique, en ratifiant des lois et mettre en place des institutions chargés de piloter la mission stratégique de cybersécurité et mettre en place la Loi n°2008-611 du 25 janvier 2008 portant sur la cybercriminalité au Sénégal. C’est dans cette même initiative qu’est née la Commission de Protection des Données Personnelles. J’en profite pour encourager le premier président de cette institution Dr Mouhamadou LO pour service remarquable rendu à la nation sénégalaise.

Aujourd’hui, le nouveau gouvernement a pris conscience de la situation du numérique et continue à tenir le flambeau pour garder notre souveraineté numérique. “Le Gouvernement du Sénégal va encourager activement la formation et la sensibilisation sur les problèmes de la confidentialité en ligne, de la protection de la vie privée et plus généralement, de celle des données personnelles des consommateurs.” propos de son excellence le président Macky SALL.

Comment se passe le business sur les données personnelles ?

Nos données personnelles les plus intimes, concernant nos goûts, nos déplacements ou nos amours, nos maladies, sont passées à la moulinette, collectées, agrégées, souvent revendues, et ultérieurement utilisées pour orienter et contrôler nos comportements.

La publicité

Grace à ces données dites personnelles une nouvelle manière de se faire de l’argent est vue le jour. On l’appelle le tracking. Le tracking permet de réunir des infos sur chaque internaute, le suivre de site en site grâce aux cookies (des petits fichiers qui s’installent sur nos ordinateurs) et de vendre ensuite un dossier complet aux annonceurs qui pourront ainsi cibler leur publicité. Cibler permet d’envoyer des annonces qui correspondent aux goûts individuels des consommateurs. Plus loin encore avec ces informations il est possible dessiner la personnalité très précise de chaque internaute. Par exemple connaitre l’âge de l’internaute, ses préférences politiques, mais aussi religieuses, alimentaires, amoureuses, etc. de chaque individu, sans qu’il en ait connaissance. Cette pratique est tout simplement illégale.

Le facteur décisionnel

Le business intelligence et la prise de décision”, est arrivée à la conclusion que les données jouaient un rôle de plus en plus prégnant dans la prise de décision. Il faut tout d’abord faire la part du feu entre décisions opérationnelles et décisions stratégiques, non que les unes soient plus importantes que les autres.

Beaucoup d’entreprises vont plus loin et n’hésitent pas à utiliser le Big Data pour alimenter leur processus de décision stratégique.

Pour vous permettre de mieux comprendre la question imaginons :

  • Hypothèse 1 : Ce que qu’une industrie pharmaceutique peut faire si jamais elle a en main les données d’analyse médicales sur les maladies d’un pays par exemple ? Je vous laisse faire votre propre analyse.
  • Hypothèse 2 : l’utilisation de ces données pour changer les tendances électorales, en influençant le choix des électeurs. En d’autres termes ces informations personnels tuent en quelques sortes la démocratie.

Cas d’exemple : Le Big Data a-t-il aidé Donald Trump à gagner lors de l’élection présidentielle américaine ?

En tous cas, c’est ce qu’affirme le chercheur Michal Kosinsky qui est à la base d’un système de croisement de données récoltées sur le net.

Chers concitoyens, même si l’usage des réseaux sociaux est quasi impossible, mesurons la divulgation de nos données personnelles sur le réseau mondiale. Nos données nous appartiennent, personnes n’a le droit de les vendre à notre insu.

Moustapha Sène, Ingénieur systèmes, réseaux et sécurité

(Source : Leral, 15 février 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)