twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Casamance : les animatrices de radios locales initiées à la technique de témoignage oral

mercredi 4 juillet 2012

Douze animatrices de radios locales de Ziguinchor, de Bignona, de Diouloulou, de Sindian, de Samine et de Sédhiou (Sud) ont démarré, mercredi, un atelier de formation à la technique de témoignage oral, a constaté l’APS.

‘’C’est un format radiophonique innovant qui, au lieu de respecter l’écriture journalistique (pyramide inversée), est plutôt une forme d’interview, pour que des personnes marginalisées puissent exprimer leurs pensées et leurs besoins’’, a expliqué le journaliste Ibrahima Sané qui assure cette formation depuis 2001.

Le projet intitulé ‘’renforcer, grâces aux radios locales, le rôle des femmes dans la recherche de la paix en Casamance, en développant leurs capacités à s’exprimer et à se faire entendre’’, a été lancé mercredi à Ziguinchor.

Cette formation, qui prend fin vendredi, est organisée par l’Institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO), en collaboration avec le Programme gouvernance et paix (PGP) de l’Agence américaine pour le développement international (USAID).

‘’Le témoignage oral s’intéresse essentiellement aux personnes marginalisées à qui on ne donne jamais la parole et à qui on ne demande jamais leur opinion’’, a expliqué Ibrahima Sané.

‘’On a utilisé toute sorte d’outils dans la recherche de la paix en Casamance. Certains outils s’apparentent à de la propagande’’, a rappelé le journaliste, ancien Directeur de Radio Sénégal (publique).

‘’L’intérêt de l’outil, témoignage oral, c’est qu’il n’utilise pas le message de la communication classique. Il procède par comportement pour faire naître le message’’, a expliqué M. Sané.

Le chargé du programme de l’IPAO, Libasse Hane, a souligné que le projet vise à aider les organisations de femmes ’’à jouer un rôle prépondérant dans la recherche de la paix en Casamance’’.

‘’A chaque fois qu’on essaie d’avoir des solutions au conflit, les femmes sont exclues du processus de paix. Le rôles des radios locales sera d’utiliser leur puissance pour amener les femmes à mettre en exergue les difficultés et exactions qu’elles vivent au quotidien’’, a-t-il fait savoir.

(Source : APS, 4 juillet 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)