twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Candidature de Monsieur Moussa Saley Adamou au poste de Directeur Général de l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT) : La Mauritanie, un mauvais perdant !

mercredi 3 mai 2017

Adamou Moussa Le conseil des ministres de l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications a eu lieu à Nouakchott en Mauritanie le 26 avril 2017. Il a été précédé par le conseil d’administration et du conseil des experts le 24 et le 25 avril.

Ces rencontres sont marquées par l’élection du directeur général et du directeur de l’enseignement supérieur et, de la formation et de la recherche.

A l’issue d’un scrutin serré, le candidat Nigérien l’emporte 4 voix contre 3 voix pour la Mauritanie. Cette élection qui s’est déroulé à deux tours à confirmé la candidature de M. adamou MOUSSA SALEY.

Il faut notifier qu’au poste de directeur de l’enseignement , de la formation et de la recherche c’est un béninois qui l’emporte au détriment d’un autre candidat Mauritanie .

Ces échecs ont causé un énervement au plus haut niveau de l’Etat mauritanien car aurait financé toutes les dépenses des sessions.

Après la pause, coup de théâtre, le Ministre Mauritanien refuse de signer les PV’s et les recommandations de la session du conseil des ministres.

Comment un pays peut –il se comporter de la sorte sachant les élections se sont passées de façon transparente à la vue et au su de tous ?

Pourquoi chaque fois qu’un Nigérien se distingue sur le plan professionnel et international il y’a toujours un pays de la sous-région qui essaie de lui mettre les bâtons dans les roues. Cette fois on ne laissera pas faire.

La diplomatie Nigérienne devrait mettre tout en œuvre afin que cette victoire soit la nôtre et amener la Mauritanie à signer les procès verbaux.

Notre candidat est reconnu sur le plan de la formation des ingénieurs, sa connaissance des besoins du marché et sa stratégie déjà ficelée lui permettra de mener à bien cette mission.

Nous espérons que le président de la république s’active auprès de son homologue Mauritanien afin de résoudre immédiatement ce problème.

Salaou Mounkeila

(Source : Niger Diaspora, 3 mai 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)