twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Canal+ à l’épreuve du piratage

jeudi 29 août 2019

Le Groupe Canal+ va innover pour la rentrée, avec de nouvelles chaines télé. Même s’il reste confronté au piratage qui rogne dans ses bénéfices.

Aucune chaine de télé, qu’elle soit du public comme du privé, n’est à l’abri du piratage. Le directeur de Canal+ Sénégal, Sébastien Punterello, en est conscient et dénonce cet état de fait. ‘’Le piratage, dit-il, concerne toute l’industrie audiovisuelle et musicale partout dans le monde et ici au Sénégal. Il est important d’éduquer les consciences, de prendre des mesures, parce que ne pas maitriser le piratage, c’est nuire à toute une industrie qui a besoin, aujourd’hui, d’un financement et d’un modèle économique pour se développer’’.

La chaine qu’il représente au Sénégal est particulièrement touchée par ce phénomène, comme il le confesse : ‘’Nous ressentons ce piratage, puisque quand vous êtes victime d’un vol d’images, forcément vous n’aurez pas d’audiences au rendez-vous de vos chaînes.

Toutes les chaines de télévision sont victimes de ce fléau. Elles le ressentent soit à travers leurs recettes d’abonnement, soit à travers leurs recettes de publicité pour les chaines qui se financent de la publicité. Et c’est valable aussi bien pour les chaines publiques et que privées. Leur modèle repose exclusivement sur la publicité’’.

Ce fléau, poursuit-il, concerne la musique et le cinéma. « C’est donc vrai pour les musiciens et les chaines de télévision », dit-il.

N’empêche que, pour cette rentrée, Canal+ a décidé d’innover, en apportant sur sa grille de nouvelles chaines, notamment dans le domaine de l’éducation, du sport, du divertissement et de la culture. A ce propos, la responsable de la communication de Canal+Sénégal, Maimouna Ndiaye soutient que Canal+ ne fait pas que du divertissement. ‘’Nous cherchons à mettre en valeur des programmes à valeur éducative à travers des chaines éducatives comme English Tv, Sciences et vie, Planète qui puissent aider nos enfants à mieux développer les connaissances théoriques qu’ils ont acquises à l’école et les rendre plus persévérants’’, dit-elle.

En outre, la chaine veut, cette année, aider les écoles défavorisées. « Pour la phase-test, nous allons dans les écoles désignées par les mairies des localités de la banlieue où nous remettrons des kits scolaires à des élèves issus d’un milieu défavorisé et démuni. Nous allons les accompagner pour montrer que Canal + est dans une dynamique d’éducation », souligne Maïmouna Ndiaye. Une initiative qui entre dans le volet Responsabilité Sociétale des Entreprises (Rse).

(Source : Enquête, 29 août 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)