twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Camtel et Huawei dotent la police camerounaise d’un centre national de commandement de vidéosurveillance

vendredi 23 août 2019

Dans le cadre de ses activités de sécurité publique renforcée par l’usage des technologies de l’information et de la communication, la police camerounaise vient de se doter d’un centre national de commandement de vidéosurveillance. L’infrastructure, fruit de la collaboration entre Cameroon Telecommunications (Camtel), l’opérateur historique national, et Huawei, a été officiellement inaugurée le 22 août 2019 par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute.

Situé au nouveau quartier administratif, à Etoudi (Yaoundé), l’investissement qui occupe deux étages, sur une superficie de 800 m2, collectera et traitera les images en temps réels de 2 000 caméras de vidéosurveillance soutenues par 65 antennes relais, déjà déployées à Yaoundé, Douala, Buea, Limbe, Kousseri, Waza, Garoua-Boulai, Bafoussam, Garoua et Kyé-Ossi.

Bientôt, ce seront les images d’un total de 7000 caméras de vidéosurveillance déployées à travers tout le Cameroun que le centre national de commandement de vidéosurveillance pourra collecter.

En effet, il est prévu l’installation de caméras (dans les villes de Bertoua, Ngaoundéré, Bamenda, Ebolowa, Kribi, Amchidé, Fotokol, Kenzou et sur certains sites et points sensibles) qui seront reliées, selon le chef du gouvernement, aux futurs 17 centres régionaux et locaux de commandement et de contrôle de la vidéosurveillance.

D’après Joseph Dion Ngute, « au-delà de son apport déterminant dans le contrôle et le dénouement de situations délictuelles ou criminelles, la régulation de la circulation routière et même la lutte contre le désordre urbain, ce centre est un cadre approprié de gestion de crise et de surveillance ».

(Source : Agence Ecofin, 23 août 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)