twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : les acteurs publics et privés des communications électroniques se rencontreront désormais une fois tous les trois mois

mardi 21 juillet 2020

« Nous avons aussi saisi cette opportunité pour annoncer, en application des hautes directives du Premier Ministre, l’institution d’une fréquence trimestrielle pour les sessions du CPPT ». C’est l’une des annonces de Minette Libom Li Likeng, la ministre des Postes et Télécommunications.

Elle s’adressait ainsi ce 20 juillet 2020, à la clôture de la session extraordinaire du Cercle de Concertation Permanente Public-Privé du Secteur des Postes et Télécommunications (en abrégé CPPT). Ce cercle qui se tenait donc habituellement une fois par an se tiendra désormais une fois tous les trois mois. Ceci afin de mieux adresser les problèmes du secteur et d’explorer et de trouver des solutions.

D’après la ministre, la rencontre d’hier a permis de rappeler les dispositions et les mesures prises par le gouvernement en vue de garantir une saine concurrence entre acteurs du secteur des Télécommunications, et en particulier le segment des communications électroniques.

« Les travaux nous ont donné l’occasion de réitérer l’engagement ferme du gouvernement à tout mettre en œuvre pour la création d’un environnement des affaires, propice au développement et à l’épanouissement du secteur privé, créateur d’emplois et des richesses », a indiqué Minette Libom Li Likeng.

Plateforme de concertation et de dialogue entre le Gouvernement, les entreprises du secteur des Postes et Télécommunications et la société civile, le CPPT a pour objet de rassembler les acteurs publics, ceux du privé et la société civile, pour adresser les préoccupations soulevées, ainsi que les défis qui se font jour dans le secteur, afin d’y apporter des solutions appropriées.

Sa création s’inscrit en droite ligne de la volonté du Gouvernement, de promouvoir un dialogue permanent entre l’Etat et les milieux d’affaires. La session actuelle se tient près de deux ans après la dernière, et elle est placée sous le thème « Les atouts de l’environnement des affaires au Cameroun, pour garantir une saine concurrence dans le secteur des communications électroniques. ».

Cette 4è session extraordinaire du CPPT se tient en effet quelques mois après l’arrivée d’un nouvel acteur dans le domaine des communications mobiles à savoir l’opérateur public historique Camtel. D’où les différentes thématiques retenues à l’ordre du jour, à savoir : Les enjeux de l’arrivée d’un 4ème operateur dans le marché des communications électroniques ; l’amélioration des relations entre le régulateur et les opérateurs pour une saine concurrence et le rôle des associations des consommateurs.

Gaëlle Massang

(Source : Digital Business Africa, 21 juillet 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)