twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : le gouvernement va prélever une commission sur toutes les transactions en ligne pour financer son Plan stratégique de développement l’économie numérique

vendredi 31 janvier 2020

Pour financer son plan stratégique de développement du secteur numérique, le gouvernement camerounais envisage de prélever un pourcentage « à déterminer » sur toutes les transactions électroniques effectuées au moyen de plateformes technologiques innovantes.

C’est ce que l’on peut retenir de l’exposé de la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom li Lkeng, qui a intervenu lors du Conseil de Cabinet du jeudi 23 janvier 2020. Elle faisait un compte rendu sur la mise en œuvre des directives concernant le développement des communications électroniques au Cameroun.

Il s’agissait pour elle de faire un rapport sur l’état de mise en œuvre des directives qui lui avaient été donné au terme du conseil de Cabinet du 25 avril 2019 portant sur plusieurs points, dont le mécanisme de financement du plan stratégique de développement du secteur numérique.

Le communiqué publié au terme de ce conseil de cabinet précise que « le gouvernement s’emploie avec l’appui de la BEAC et des organismes partenaires à la réalisation des opérations de règlement et de compensation des transactions générées par la plateforme unifiée (via le code Ussd #237#, Ndlr). A terme, les prélèvements opérés sur les plateformes innovantes serviront à alimenter un Fonds de Développement du Numérique »

La ministre s’est aussi prononcée sur le processus d’assainissement des ressources humaines de l’ART, à travers notamment la mise en œuvre d’un nouvel organigramme qui prend en compte les métiers relatifs au recouvrement des redevances dues et au contrôle des activités des opérateurs.

Gaëlle Massang

(Source : Digital Business Africa, 31 janvier 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)