twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : le gouvernement donne 6 mois aux opérateurs de téléphonie mobile pour se mettre en conformité

lundi 30 octobre 2017

Le ministre des Postes et télécommunication (Minpostel), Minette Libom Li Likeng, a rendu public, le 27 octobre, résultats de l’audit de la qualité de service des opérateurs de communications électroniques au Cameroun. Il s’agit en l’occurrence des Mtn Cameroon, Orange Cameroun, Nexttel et de l’opérateur historique public des télécoms, Camtel.

« Les résultats au terme de l’audit confirment une dégradation continue de la qualité de service chez tous les opérateurs, due au non-respect de leurs cahiers de charges et à la faiblesse technique du régulateur dans l’accompagnement de ces opérateurs », a affirmé le ministre de tutelle. De manière synthétique, a-t-elle déclaré, l’audit confié à l’entreprise suédoise Cybercom Group, a révélé l’insuffisance des investissements par rapport à l’accroissement du nombre des abonnés, des lacunes techniques au niveau du réglage des équipements (non-respect des normes internationales et du paramétrage de certains équipements réseaux) et le dimensionnement des réseaux non optimisé.

Tous ces manquements ont comme conséquences : la mauvaise disponibilité du réseau, l’absence de redondances face aux coupures d’origines extérieures et les bases de données inexactes. « Le constat est que dans les bases de données de tous les opérateurs, environ 10% des données ne sont pas fiables. Ce qui est énorme dans le domaine ! d’où une mauvaise qualité de service », s’est écrié le Minpostel.

Mme Libom Li Likeng a indiqué qu’en termes de couverture 3G par exemple, l’on constate que la norme moyenne acceptée sur le plan international est de 3,8 alors qu’à Yaoundé, elle est de 1.6, à Douala de 2.1 et dans les autres villes 2.8. Alors que la performance moyenne dans certains pays africains (Guinée Equatoriale, Gabon, Nigeria, Maroc, Egypte) est de 3.5. Le Minpostel alors donné un délai de six mois à tous les opérateurs pour corriger les lacunes constatées par l’auditeur.

Sylvain Andzongo

(Source : Agence Ecofin, 30 octobre 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)