twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : le chef de l’Etat a donné son accord pour un emprunt de 84,1 millions € destiné à la transformation numérique

lundi 12 décembre 2022

Les technologies de l’information et de la communication appliquées à divers secteurs de l’économie sont désormais un moteur d’efficacité et de croissance. Au Cameroun, le gouvernement a décidé d’investir en conséquence pour soutenir le développement national.

Le président de la République, Paul Biya (photo), a signé le mardi 6 décembre un décret habilitant le ministre de l’Economie à signer avec l’Association internationale de développement (IDA), filiale de la Banque mondiale, un accord de crédit de 84,1 millions d’euros pour le financement du Projet d’accélération de la transformation numérique au Cameroun (PATNuC).

Selon les explications du ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel), ce projet en cours de mise en œuvre depuis 2021 vise à poursuivre les réformes et les politiques dans le secteur des TIC  ; améliorer les compétences numériques des citoyens  ; promouvoir le développement des applications et des services numériques ; et à accroître la portée et l’utilisation des services numériques pour stimuler l’emploi et l’entrepreneuriat au Cameroun.

Le PATNuC est divisé en trois composantes principales. La première concerne la mise en place de nouveaux cadres institutionnels, juridiques et réglementaires propices à la croissance du secteur numérique, le renforcement de la confiance numérique, la création de plateformes numériques et l’acquisition d’équipements pertinents pour un développement sécurisé et résilient des services numériques au Cameroun.

La deuxième composante se concentre sur la stimulation du marché local en facilitant l’accès à Internet et l’utilisation inclusive des TIC dans le tissu de développement économique du pays. «  Son objectif spécifique est de promouvoir l’expansion des réseaux numériques dans les zones rurales en se concentrant sur les localités moins desservies, principalement par le biais de partenariats public-privé (PPP), en vue d’améliorer l’offre de service mobile à large bande dans ces localités  », explique le Minpostel.

La dernière composante, apprend-on, se concentre sur le renforcement des technologies agricoles de rupture (DAT) afin d’améliorer les liens avec le marché et la création de valeur ajoutée par une utilisation accrue des solutions DAT par les communautés rurales ciblées.

S.A.

(Source : WeAreTechAfrica, 12 décembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik