twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : expérimentation d’une tablette pour des examens cardiologiques

vendredi 22 décembre 2017

Les Camerounais ont découvert les prouesses du CardioPad. Inventée par l’ingénieur Arthur Zang, cette tablette est destinée à réaliser plus de 300 consultations cardiologiques en l’espace d’une heure.

« Il s’agit d’un ensemble d’examens que les médecins font passer aux patients. À travers les données relevées, ils essaient de diagnostiquer la maladie dont souffre le patient. Pour réaliser ce diagnostic, il faut passer par un examen cardiaque. Celui-ci s’effectue grâce au CardioPad qui collecte les données cardiaques du patient. Au final, après les examens, le diagnostic est posé et à partir de là, le médecin peut tirer ses conclusions et faire une prescription », explique le docteur Rudy Armand Nana, président de l’Association scientifique Cortiqal, initiatrice de la campagne de sensibilisation à l’utilisation du cardiopad.

Une campagne payante. Tant le jeudi dernier, ils étaient de milliers de patients à faire le déplacement du Centre médico-social de l’université de Yaoundé I où se faisait l’expérimentation de la trouvaille technologique de leur compatriote. « J’ai suivi l’information à la radio où l’on annonçait que le Cardiopad allait être utilisé. Comme j’ai des palpitations et des essoufflements, j’ai accouru aussitôt », déclare une femme. Et comme tous les patients, cette enseignante a été agréablement surprise par le coût des examens réalisés grâce au CardioPad. « Je suis agréablement surprise. Car au lieu de 20 000 francs Cfa (30 euros) de dépenses pour les consultations, je n’ai déboursé que la somme symbolique de 300 francs (0,47 euro) ».

JE SUIS AGRÉABLEMENT SURPRISE. CAR AU LIEU DE 20 000 FRANCS CFA (30 EUROS) DE DÉPENSES POUR LES CONSULTATIONS, JE N’AI DÉBOURSÉ QUE LA SOMME SYMBOLIQUE DE 300 FRANCS (0,47 EURO)

Selon des sources proches, cette campagne de vulgarisation du CardioPad devrait bientôt s’achever.

Comme bien de pays d’Afrique, le Cameroun souffre d’un réel déficit en spécialistes en cardiologie. Ce qui, par rapport à la loi de l’offre et de la demande, explique en partie (et même en grande partie), la cherté des examens cardiologiques.

Regroupement de scientifiques (médecins, ingénieurs et fondamentalistes) Cortiqal a pour but essentiel de promouvoir la science appliquée et la recherche scientifique.

John Ndinga Ngoma

(Source : Africa News, 22 décembre 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)