twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Cameroun : Services financiers mobiles, Internet : le régulateur veut des prix plus bas

mercredi 1er avril 2020

Dans un communiqué signé le 30 mars 2020, Philémon Zo’o Zame, le directeur général de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART) informe le public qu’il a tenu des concertations avec des opérateurs, les exploitants et les fournisseurs de services de communications électroniques. Concertations qui ont abouti à un ensemble de recommandations. Il y a d’abord la facilitation de l’accès aux services de communications électroniques, ceci par l’utilisation à moindre coût des services financiers et de l’internet. En d’autres termes, le régulateur demande aux opérateurs de baisser les coûts des services proposés. Une recommandation déjà observée chez certains. Tout au moins pour ce qui est des services financiers. Des opérateurs ont depuis quelque temps déjà rendu gratuites les opérations d’envoi et de retrait d’argent à partir d’un certain montant. Il reste donc de revoir à la baisse les coûts d’accès à Internet. Comme autres mesures à prendre par les opérateurs, il y a la mise à disposition des informations relatives à la lutte contre le Covid-19 par le biais des communications électroniques, la permanence et la continuité de service, le rétablissement rapide du service en cas de dysfonctionnement du réseau. Les compagnies sont aussi appelées à veiller à la gratuité des appels d’urgence et d’utilité publique pour les usagers, s’assurer que les numéros d’urgence et d’utilité publique sont fonctionnels mais surtout d’assurer une bonne qualité de service et la couverture du territoire national. 

Et pour permettre aux autorités aux autorités de freiner la percée du Covid-19, l’ART demande aux acteurs du secteur des communications électroniques d’observer scrupuleusement les recommandations de l’Union africaine des Télécommunications. Elles se résument à la mise en œuvre de l’acheminement prioritaire des appels sur les réseaux mobiles et fixes afin d’endiguer les difficultés liées à la surcharge du réseau téléphonique, au respect des dispositions réglementaires lors des situations d’urgence contenues notamment dans les cahiers de charges annexés aux conventions de concession, à la mise en place d’infrastructures redondantes pour assurer la continuité de service.

Aïcha Nsangou N.

(Source : Cameroon Tribune, 1er avril 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)